Inspirassion Trouver le mot juste

Français

Anglais

Allemand

Espagnol

Italien

Portugais

Polonais

Dannois

Néerlandais

Chinois

Arabe

Russe

Japonais
Rechercher
[[ criterion.label ]]

[[ pattern.intro ]] Learn More

85 adjectifs pour décrire « monstre »

85 adjectifs pour décrire « monstre »

  • Premier sujet: Ezéchiel en costume de ravageur, faisant tourner d'une main sa sébile, au fond de laquelle on voyait briller des pièces d'or, et relevant de l'autre une ligne, dont la gaule, pliée en deux, supportait un monstre marin copié sur nature dans le récit de Théramène.
  • Petit Monstre et Poule Mouillée;
  • La vue d'un pareil monstre glaça d'effroi les plus intrépides.
  • La vampire existait, voilà le point de départ et la chose certaine: que ce fût un monstre fantastique comme certains le croyaient fermement, ou une audacieuse bande de malfaiteurs réunis sous cette raison sociale, comme les gens plus éclairés le pensaient, la vampire existait.
  • Et vous apercevez, ainsi qu'un monstre énorme, La Cité grommelante accroupie alentour.
  • Un homme qui bat les enfants est un vrai monstre!
  • , ce ne fut qu'au commencement du quatrième siècle qu'il fut si fort qu'un empereur habile, Constantin le Grandainsi le nomme l'histoire, car l'histoire a été écrite par des chrétiens, sinon on le signalerait comme il le mérite, c'est-à-dire comme un monstre cruel et lâchese convertit.
  • En deux bonds il fut hors de la grange, et courut prier ses voisins de vouloir bien lui prêter aide et assistance contre un monstre affreux et inconnu: Il y va de votre propre salut, leur dit-il;
  • à bas ce monstre sanguinaire qui demandait trois cent mille têtes!
  • Ce fut lors qu'ils apperceurent au lict de la fille, un monstre fort horrible n'ayant forme aucune d'homme.
  • Un monstre terrible, l'ours gris, gravit les plus hauts sommets;
  • La foule respira bruyamment, comme un monstre gigantesque.
  • Et c'était un monstre prodigieux, non semblable à un homme qui mange le pain, mais au faite boisé d'une haute montagne, qui se dresse, seul, au milieu des autres sommets.
  • Sa clameur de monstre surnaturel, plus retentissante que le tonnerre, rugissement sauvage et formidable fait pour dominer les voix du vent et des vagues, se répandit dans les ténèbres sur la mer invisible ensevelie sous les brouillards.
  • Regarde les yeux de ce prétendu monstre que vos savants ont nommé l'ichthyosaure.
  • Dès l'entrée, des tapisseries couvrant les murs, de vieux vitraux coupant de lanières de plomb un jour discret et mélangé, un saint gigantesque en bois sculpté qui faisait face à un monstre japonais aux yeux saillants, au dos couvert d'écailles finement tuilées, indiquaient le goût imaginatif et curieux d'un artiste.
  • Ton portrait, comme celui des monstres les plus rares, sera suspendu à un poteau; et au-dessous sera écrit: «C'est ici qu'on voit le tyran.
  • James appelait «le monstre inintelligible du Monisme», accouplé avec le monstre non moins inintelligible de l'Antiintellectualisme absolu.
  • Quand ils étouffent toutes les autres facultés, l'homme devient un monstre hideux.
  • en haut, des monstres qui vous épouvantent!
  • D'un monstre espouvantable que les Sauvages appellent Gougou, & de nostre bref & heureux retour en France.
  • Avec la certitude de les vaincre, je saisis la cravache de l'indignation et de la concentration qui soupèse, et j'attends ces monstres de pied ferme, comme leur dompteur prévu.
  • quel monstre féroce
  • Un monstre flasque, en trouble imagerie, affleure, Cependant que l'eau souffre, en paraissant dormir, Et sent passer, dans sa morose léthargie, Mille ombres dont elle ne cesse de frémir Qui font de sa surface une plaie élargie! Or n'est-ce pas l'image du sommeil humain , dans l'eau du cerveau qu'on croit vidée et nue, Des rêves sous-marins sont sans cesse en chemin, Ah!
  • Paysage qui change à tout instant: pensées Qui sont des poissons noirs, des perles nuancées, Des monstres froids ou des infiniment petits, Corpuscules dans le fond de l'être blottis;
  • Oui, ce sont, cher ami, des monstres furieux;
  • Le même esprit d'héroïsme et de sacrifice régnait dans toutes les classes de la société, et tous sans distinction d'âge de sexe ou de condition s'offraient pour renir en aide à la cause nationale menacée par le monstre germanique.
  • Le soir venu, nous avons vagué avec Théophile Gautier, autour de ce grand monstre de choses, qu'on appelle l'Exposition.
  • pas laisser gros monstre haut?
  • Aux losanges de plomb du vitrail diaphane, Plus frais que les jardins d'Alcine ou de Morgane, Sous un chaud baiser de soleil, Bizarrement peuplés de monstres héraldiques, Éclosent tout d'un coup cent parterres magiques Aux fleurs d'azur et de vermeil.
  • Le monstre héréditaire peut, après une ou deux générations, se trouver rectifié par une orthopédie spéciale, et la plante humaine la plus sauvage apparaît cultivable, par une greffe lente et appropriée, susceptible de donner de bons fruits.
  • Le Belzébuth de Mickiewicz, c'est le despotisme brutal, c'est le patron du czar: c'est un monstre ignoble, sanguinaire, grossier, féroce et stupide.
  • Quand les monstres Impitoyables Nous mordent au coeur, Hurle le nom des Ineffables: Malheur à moi!
  • Sois sourd aux perfides artifices de ce monstre inaccessible aux remords, qui souille tes oreilles par des impostures, pour assouvir la soif de sang qui le dévore.
  • La Renommée, ce monstre infatigable, du même vol dont elle a touché les ruines des empires, s'arrête à cette chose aimable, s'y pose un moment;
  • vous êtes un monstre infernal.
  • Tandis que les monstres moins ingénieux qui composaient sa bande préparaient sous les yeux de leurs infortunés captifs les moyens ordinaires et connus de la torture à laquelle ils étaient destinés, il s'approcha de Cora et lui fit remarquer avec un sourire infernal tous les préparatifs de mort.
  • Encore une fois ce n'est pas le monstre intérieur que je dénonce, bien qu'il soit l'efflorescence de l'autre;
  • mais en réalité un monstre invisible, un serpent ailé qui s'avance avec la rapidité de l'éclair, et verse dans tous les coeurs, même dans les plus nobles, le venin qui doit souiller l'honneur ou empoisonner la vie d'une victime souvent innocente.
  • Son voisin est une sorte de monstre jaune et grimaçant, un Espagnol de Ribera, accroupi et cramponné aux barreaux et qui demande aussi du tabac ou du kif, avec un rire continu qui a l'air d'une menace.
  • Envers Joe, mais envers Joe seulement, je me considérais comme un jeune monstre, pendant qu'ils débattaient les avantages qui pourraient résulter de la connaissance et de la faveur de miss Havisham.
  • C'était ce qui achevait de passionner Paris, la confusion et le doute l'on s'agitait, ce duel de Saccard et de Gundermann dans lequel le vainqueur perdait tout son sang, dans ce corps à corps des deux monstres légendaires, écrasant entre eux les pauvres diables qui se risquaient à jouer leur jeu, menaçant de s'étrangler l'un l'autre, sur le monceau des ruines qu'ils entassaient.
  • Çà et sous les ramures, quelques rochers couverts de mousse affectent des formes de monstres lépreux.
  • LE ROBINSON SUISSE Dussé-je vivre jusqu'à la fin du monde, racontait à Laurent le machiniste, ancien cavalier de l'armée, en train de fourbir, d'astiquer ou plutôt de bouchonner le monstre métallique de la force de trois cents chevaux
  • Matelote, grosse, ronde, rousse et criarde, ancienne sultane favorite du défunt Hucheloup, était laide, plus que n'importe quel monstre mythologique;
  • mais en réalité un monstre invisible, un serpent ailé qui s'avance avec la rapidité de l'éclair, et verse dans tous les coeurs, même dans les plus nobles, le venin qui doit souiller l'honneur ou empoisonner la vie d'une victime souvent innocente.
  • Quelle mamelle d'ombre et d'horreur et de nuit, Dieu juste, a donc été de ce monstre nourrice?
  • ne sois plus enceinte que de tigres, de loups, de dragons et d'ours, produis d'autres monstres nouveaux que ta face extérieure n'ait point encore montrés à la voûte bigarrée qui te couvre.
  • n'est-il pas l'homme sombre A qui ce tourbillon de monstres obéit?
  • Voilà un possible arbre de Jessé, mais que je déclare inauthentique, car la perversité tragique de M. Eekhoud, chimère ou effraie, est un monstre original et sincère.
  • Afficher plus

Recherches populaires aujourd'hui