Inspirassion

Trouver le mot juste
109 adjectifs pour décrire  timide  - adjectifs

109 adjectifs pour décrire timide

vociféra le capitaine; et suivant le timide regard de Wilkins, ses yeux rencontrèrent la brouette et M. Pickwick. Qui es-tu, coquin?

» M. Rosny n'était pas homme à écouter ces timides conseils.

Sa femme et sa fille ont bien à cet égard hasardé quelques timides observations, mais ont céder à la volonté souveraine du maître de la maison.

car il était peintre aussi, comme il nous l'a appris dans une élégie: Tantôt de mon pinceau les timides essais Avec d'autres couleurs cherchent d'autres succès. Et quel plus charmant motif de tableau que cet enfant nu, sous l'ombrage, au bord d'une mer étincelante, et les dauphins arrivant aux sons de sa double flûte divine!

ignorez-vous quelles severes lois Aux timides mortels cachent ici les rois?

Marthe essaya bien, il est vrai, de faire quelques timides objections.

Cette invention étrange et romanesque, l'amour d'une jeune fille bien élevée pour un homme de près de cinquante ans, affligé d'un visage aussi triste, aussi monstrueux, indiquait bien ce que l'effroi du châtiment avait pu sur cette timide créature.

comme le Père Frémion offrait la démission de sa charge pour complaire au Moine-bourru, le principal annonça qu'il irait lui-même sonner le réveil, en dépit des timides remontrances de ses deux subordonnés qui croyaient fermement que le Moine-bourru lui tordrait le cou.

je n'ai donc pu être témoin du malheur dont vous parlez, et... La timide voix de Fleur-de-Marie fut couverte par ces cris furieux: Menons-la chez M. le maire... elle s'expliquera.

Et saisies d'épouvante, toutes les tribus, hommes, femmes et enfans, prenaient la fuite comme un timide troupeau de moutons poursuivis par des loups.

Quelque froid qu'il fasse et quelques affamés qu'ils soient, les timides oiseaux nous fuient;

et, pour moi du moins, ce chant virginal qui semble exhaler vers le ciel un timide reproche, pendant qu'une sombre harmonie frémit et menace au dessous de lui, est une des oppositions les plus neuves, les plus poétiques et les plus belles qu'ait produites en musique l'art moderne.

Quand le jeune berger dormait sous la bruyère C'était lui qui gardait les timides agneaux.

Le lendemain je me séparai de mon timide compagnon de voyage;

Que de mon coeur fervent à vos timides mains Il coule, abondant et sans lie, Afin que vous ayez, dans le désert humain,

Le passé, l'avenir De leurs fortes parois te pressent et t'enclavent, Tu ne te défends plus, ô mon timide esclave, Et tu n'as pas été, puisque tu peux finir.

On les voyait approcher de Falken-Horst, tantôt seuls, tantôt par petites troupes; mais au moindre bruit les timides animaux disparaissaient, comme par enchantement, dans les profondeurs de la forêt.

tel le timide amant ne croit pas entièrement cette illusion étrangère;

La froideur avec laquelle Louise accueillit ses aveux timides lui inspira plus de dépit que de douleur.

Et jamais les oiseaux ne volent au delà, pas même les timides colombes qui portent l'ambroisie au père Zeus.

«Bien que vous ayez de fort belles larmes, me dit-il, votre organe exprimera mieux la fierté de Sémiramis et les emportemens de Roxane, que les terreurs ingénues d'Iphigénie, et les timides soupirs de Junie.

La timide épouse, demi-morte, épiait le front changeant, le front terrible de son mari.

Mes voeux sont ceux d'un timide écolier: Que n'ai-je, hélas!

, en contemplant ma chaîne, Ma faible voix t'offre un timide encens.

Je ne maudirai plus le jour qui m'a vu naître, Et je veux, ô mon Maître, Comme un timide enfant, me courber sous ta loi.

»Veillez aussi, avec Marie-Anne, à ce que l'on me revête, dans mon cercueil, du peignoir mauve que je portais à Fontana et au travers duquel j'ai ressenti vos premières timides étreintes.

VI.«Il est des femmes qui aiment les timides eunuques, leurs baisers sans fougue, leurs figures imberbes.

et les enfants balbutient de timides excuses... MARCEL.

de nos timides fêtes Les reflets mi-voilés ont gagné la saison: C'est vapeur suspendue et tiède nuaison.

Tu révèles l'amour par ton céleste chant: L'amour qui ne craint pas, qui s'endort et s'oublie Sur le Coeur de son Dieu, comme un petit enfant... Dans la voûte d'azur parut la blanche étoile Qui venait éclairer, de ses timides feux, La lumineuse nuit qui nous montra sans voile Le virginal amour des époux dans les cieux.

Entre tous il savait, à l'heure le ciel prend la couleur de l'airain rougi, guetter pendant la marche les timides filles d'Agar qui curieuses passaient la tête par la taka de leur litière, et leur montrer

L'on voit dans les forêts de ces sombres lumières, Qui ne sont ni clartez, ni ténèbres entières, Et tels sont du soleil les timides flambeaux, Lorsqu'il vient sur la terre, ou qu'il va sous les eaux.

c'était justement ce que les timides gardes souhaitaient;

» Et elle entra dans la chapelle, à la grande surprise et à la grande consternation des timides gardiens.

Comme il a fait fuir à son approche la troupe dispersée de nos gazelles timides!

et, comme on voit sur les bords des étangs les timides grenouilles se disperser devant la couleuvre ennemie, ainsi je vis la foule des morts se précipiter devant les pas de celui qui traversait le Styx à pied sec.

Mais comment un homme, qui porte les insignes des anachorètes, peut-il, un arc, des flèches, une épée dans ses mains, poursuivre les timides hôtes des forêts?

Un jour, à dîner, la femme de charge de la maison s'étant mise à plaisanter Tatiana sur sa conquête, prolongea tellement ses épigrammes, et d'un ton si vif, que la timide Tatiana, incapable de se défendre, baissait la tête, rougissait et semblait prête à pleurer.

aujourd'hui que Satan a soufflé au cerveau de l'homme je ne sais trop quelle diabolique invention qui permet au timide indigène de Brives ou d'Avallon de se faire transporter à Paris en moins de temps qu'il n'en faut pour fermer les yeux, les rouvrir, éternuer ou aspirer une prise de tabac, il n'est plus possible que le commettant se prive du voyage de la capitale.

Apercevait-elle un papillon de nuit dans le salon, voltigeant autour de la lampe allumée, elle poussait des cris affreux, et s'imaginait que ce timide insecte, seulement trompé par l'éclat de la lumière, allait la dévorer.

Que ce fut , dans ta vie, un changement impitoyable, et combien tu devais te mépriser toi-même, offerte à ce timide libertin qui balbutiait comme un enfant je ne sais quelle plainte inarticulée! Hélas!

Enfin une espèce de rayon de soleil ayant glissé entre deux nuages, encouragea, à ce qu'il paraît, le timide locataire de la terrasse, qui se détermina à sortir tout à fait.

La maison d'en face ouvre alors une timide lucarne qui donne passage à soeur Rufa, celle qui ne veut ni tromper ni qu'on la trompe.

mais Saint-Luc et sa femme, comprenant la difficulté de la situation, se promirent de quitter Méridor aussitôt que faire se pourrait, et de rentrer dans les terres de Brissac, qui en étaient voisines, aussitôt que l'on se serait assuré du consentement du timide maréchal.

Nous autres Espagnols, qui avons été sur terre et sur mer de hardis aventuriers, nous devenons, dès que nous nous lançons sur l'océan des idées, de timides marins.

Nous courions vers l'endroit d' le coup de mousquet avait partir, quand un sanglier, suivi par une litière de petits, qui joignaient au cri de leur mère leur timide voix, passa rapidement devant nous.

et Sieyès, le Sieyès de 1789, constamment assis pendant toute la durée de la Convention à deux places de Robespierre, a, par son timide et complaisant silence, mérité... d'en être oublié!» [

l'âge a fait fleurir le bourgeon rougissant de la timide modestie en une fleur de tranquille assurance.

J'étudie l'effort laborieusement petit vers les colorations rembranesques, les égratignures à fleur de cuivre, les promenades d'épingles, dont l'imperceptible entame sillonne la planche de tailles faisant l'illusion de cheveux tombés dessuset la timide, la timide morsure.

Le timide mouton opprime l'innocence; Le lézard[40] des rappins dort dessus la finance; Mais du dernier de tous le poison est mortel.

» Et tout aussitôt, comme si j'étais sous l'action d'un ressort qui se détend, je commence à parler vite, je redouble de vitesse tant j'ai hâte de finir, je me trouble, et comme le timide nageur, je barbote sans pouvoir sortir du chaos de mes idées.

Près de toi je suis en paix, comme le timide oiseau sous l'aile de sa mère;

Quel élan impérieux l'avait ainsi poussé vers la timide ouvrière?

tandis que l'on cherche au fond des poches le dernier cuarto ou que, à son défaut, l'on veut engager sa parole, promettant de vendre le carabao, la prochaine récolte, etc., deux jeunes gens, paraissant être les deux frères, suivent les joueurs d'un oeil envieux, s'approchent, murmurent de timides paroles que personne n'écoute, et de plus en plus sombres se regardent par instants avec colère et dépit.

si, au lieu d'être un timide pédagogue, traité en subalterne, comme il eût l'être dans les idées d'Adhémar, ce n'était pas plutôt un soupirant de rencontre, bon à la campagne pour un roman au clair de lune, et commode à Paris pour jouer le rôle d'un sigisbée mystérieux.

Voici maintenant qu'elle avait besoin d'être protégée comme une timide pensionnaire!

Mais Pierre s'obstinait à ne voir en elle qu'une gamine, et c'était toujours avec étonnement qu'il l'entendait, quand elle se laissait entraîner à parler, en quelques phrases timides, formuler des jugements d'une surprenante justesse.

et cela devait abréger de beaucoup les timides préliminaires de leur connaissance.

ses yeux, pleins de timides promesses, prenaient mon coeur: mon esprit irrésolu flottait comme celui d'un homme ivre.

il vit bien que de timides provinciaux ne tiendraient pas devant la force armée des grands pouvoirs de Jérusalem.

il rampa sur le sol en disposant son fusil et ses bras de manière à figurer les cornes de l'un de ces timides quadrupèdes, et de cette façon, arrivé à bonne portée, il put les frapper à coup sûr.

l'enfant, parce qu'elle était l'objet de la commisération et des timides reproches de mistress Quilp;

VIII INDULGENCE DE LA CHAIR Les pauvres femmes s'agitèrent du jour de l'An à Pâques, et Dieu seul connut tout à fait les complots étouffés, les alarmes secrètes, les timides rébellions et la sombre énergie que couvrit le battement des ailes de leurs bonnets noirs.

En vain la jeune femme effrayée balbutia un timide refus, la générale ne voulut rien entendre.

voilà pourquoi tout à l'heure, en vous retrouvant, splendide et souveraine, je n'ai pas compris de suite, moi, la timide et obscure religieuse;

Je n'oublierai jamais, monsieur, cette entrevue qui eut lieu peu de jours après, la jeune Anglaise, pleine de cette chaste assurance de la vertu, remplissant un devoir, portait des yeux calmes et confiants sur le timide représentant d'un grand empire, rougissant de cette sorte de flagrante delicto, il se trouvait pris.

Lors de la timide reprise de l'Illusion comique, faite par M. Édouard Thierry, en 1861 et en 1862, pour l'anniversaire de la naissance de Corneille, l'artiste de talent chargé d'interpréter le rôle de Matamore a su montrer que, pour ne pas appartenir au genre élevé, la figure du spadassin gascon n'est pas moins d'un effet véritablement comique.

Les louanges données par l'historien courtisan au héros me paraissent significatives, autant au moins que les timides reproches adressés au tyran.

Quand la princesse arriva dans Gênes, contrariée et en peine des suites de la détention d'Urbain, elle se hâta de demander la libération du prisonnier; et son insistance fut si vive qu'elle mit la timide république dans un pénible embarras.

Jamais on n'eut moins raison en exprimant à ce sujet, même avec déférence, de timides réserves.

Quand on voit avec quelle faiblesse la plupart des critiques se sont approchés de Pascal, quel timide respect, on sait gré à Voltaire de son ferme bon sens, si simple et si lucide.

Je n'oublierai jamais, monsieur, cette entrevue qui eut lieu peu de jours après, la jeune Anglaise, pleine de cette chaste assurance de la vertu, remplissant un devoir, portait des yeux calmes et confiants sur le timide représentant d'un grand empire, rougissant de cette sorte de flagrante delicto, il se trouvait pris.

Dès que les chasseurs sont en vue d'un troupeau d'antilopes, la panthère est déchaperonnée et s'élance sur les timides ruminants, que leurs jambes, si agiles qu'elles soient, ne peuvent dérober à ses terribles griffes!

mais, dès qu'elle eut reconnu son bienfaiteur de la veille, elle s'arrêta net, esquissa un timide salut et traversa la chaussée pour aller emboîter le pas à une élégante dame accompagnée d'une nounou et de son bébé.

mais il avait aussi les préjugés et les timides scrupules de sa nation persécutée, et il s'agissait de les vaincre.

mais la loi du 10 avril 1832, par son timide silence, rendit notre résolution plus difficile et plus incomplète.

Quelques jours s'étant écoulés sans qu'il reçût de nouvelles de sa demande, le timide solliciteur la renouvela, se plaignant, à ce qu'il paraît, qu'elle eût été négligée.

, on donna libre cours à de timides souhaits trop longtemps comprimés,

Sa délicatesse lui faisait craindre d'en dire plus long, car le souvenir de son père de celui qu'elle croyait son père lui paraissait, dans ses timides divinations d'enfant trop tendre, devoir être de nouveau pénible à sa chère malade.

Quant à la disparition des arts, elle est complète, ou, du moins, les timides tentatives des premiers temps des industries mésolithique et néolithique ne sont certainement pas une dégénérescence de l'art des cavernes: car elles ne se présentent pas inspirées par le même esprit.

Personne ne savoit mieux que lui, ménager de douces entrevues, rompre des obstacles, éluder la vigilance des Argus, tromper des maris jaloux, émanciper de jeunes pupilles, & affranchir de timides tourterelles de l'empire tirannique des pere & mere.

ces timides moins transis qu'il ne paraît, Et l'horreur, et le pli des choses de la terre

cher ingrat, adorable parjure, Ma timide voix tremble à te dire une injure;

ils eussent été, comme lui, les persécuteurs du pauvre, les oppresseurs des timides vassaux.

Ce malheur, subi avec tant de courage et de dignité, était cité partout comme un exemple, et la médisance parisienne ne soulignait même pas d'un sourire le nom du colonel de Voris, un camarade de promotion du mari, dont le sentiment respectueux pour Mme Bernard des Vignes osait à peine se manifester par de timides visites.

Et aussitôt une forme noire vint se heurter contre le timide visiteur.

90 Quoi! faut-il, ne s'armant que de timides voiles, N'avoir que ces grands noms pour nord et pour étoiles, Les côtoyer sans cesse, et n'oser un instant, Seul et loin de tout bord, intrépide et flottant, Aller sonder les flancs du plus lointain Nérée 95 Et du premier sillon fendre une onde ignorée?

Ou mieux, c'est moi qui représentais la Faim, le Fléau, l'inéluctable Voracité, et je dévorais les timides oiselles;

D'allures timides et discrètes, d'ailleurs, avec une vague senteur de confessionnal et de cabinet de sage-femme, elle se faisait douce et maternelle comme une religieuse qui, ayant renoncé aux affections de ce monde

tu en étais plutôt resté au premier, au timide et novice amour;

Mais, au moment de s'adresser à cet homme, la résolution manqua au timide amoureux;

Ainsi s'affrontaient sur quelques points, d'un côté un timide apostolat, de l'autre, une sainte indignation.

Ce sera la meilleure Leçon (Il s'arrête devant la table est Christian): pour ce timide apprentif !

Après la peinture d'autrefois, les timides essais artistiques des Raphaël, Titien, Rubens, David, Delacroix, Carolus Duran et autres primitifs, nous avons eu la photo-peinture, qui représentait déjà un immense progrès;

Joséphine expliquait quelques secrètes particularités de la grande question, et madame R... donnait un timide avis...

«ce sont les timides bourgeois qui viennent la corde au cou et les clefs à la main se jeter à vos pieds».

Quand une femme intelligente, instruite, spirituelle, avait épousé un timide butor qu'on voyait rarement et qu'on n'entendait jamais, Mme de Guermantes s'inventait un beau jour une volupté spirituelle non pas seulement en décrivant la femme, mais en «découvrant» le mari.

Les uns ont seulement ce petit coup de trop, qui délie la langue et les gestes, fait voir la vie en bleu et des sympathies partout, allume les yeux, élargit les rues, aplanit les obstacles, double l'audace et cale les timides;

On sent partout, au milieu de cette affectation de naïveté rustique, la malice des gens de robe, leur timide causticité à l'égard des prêtres.

Aux timides chercheurs