4572 phrases avec le mot courtisan

Voici, seigneur, dit Mistigris avec toute la grâce d'un courtisan.

l'adroit courtisan craignait toujours quelque voeu indiscret qui le renverrait chez les poissons: il tremblait par-dessus tout que Zerbin ne regrettât ses bois et sa cognée.

Les choses allaient ainsi chez M. le duc du Maine, chaque jour amenait un nouveau courtisan: aujourd'hui M. le duc de Brancas, le lendemain le poète Chaulieu, très à la mode en ce temps-là, ou bien le chevalier de Vauvray;

Tels étaient la règle et l'ordre en toute cette existence royale, chaque heure avait son emploi, qu'à lire en ces pages écrites par un courtisan de Versailles, on finit par trouver que toutes ces journées se ressemblent.

Richelieu avait abattu les têtes les plus hautes, et, désormais, qui voulait vivre accourait à Versailles, trop heureux quand le roi lui accordait un coup d'oeil, et lui faisait donner le bougeoir, lorsqu'au sortir de sa prière il désignait le courtisan favorisé qui le devait accompagner jusqu'au seuil de sa chambre.

Le génie est comme la beauté, répondit ce jésuite courtisan en me regardant d'un air doucereux: ce sont des grâces du ciel qui ne suggèrent ni orgueil ni agitation à ceux qui les possèdent.

courtisan, m. courtier;

qu'il avait une instruction fort négligée, qui le rendait incapable de gouverner, et que cependant ce mépris qu'il affectait pour les honneurs n'était chez lui qu'un genre de distinction qu'il avait pris, et auquel il n'aurait pas fallu qu'un courtisan se trompât.

BERTRAND, comte de Roussillon. LAFEU, vieux courtisan.

Ce jeune homme est un courtisan bien novice.

La virginité ressemble à un vieux courtisan qui porte un habit à l'antique, riche, mais qui n'est plus de mode, comme ces parures et ces cure-dents qu'on ne porte plus aujourd'hui.

Je serai à mon retour un parfait courtisan, mon instruction servira à vous naturaliser, et vous serez en état de recevoir les conseils d'un homme de cour, et de comprendre les avis qu'il vous consacrera.

Mais lui, il était un courtisan si parfait, qu'il n'y avait ni mépris ni amertume dans ses railleries ou sa fierté.

Demandez-moi si je suis un courtisan;

Allons, je vous prie, monsieur, êtes-vous un courtisan? LE BOUFFON.O mon Dieu, monsieur!Voilà un moyen bien simple de se défaire des gens.

Il me resté ici un courtisan et une femme, c'est la meilleure société d'un appartement.

Le roi, lui-même, n'est pas à l'abri des calomnies de son chambellan, ou des sarcasmes du dernier courtisan qui lui aura sa fortune ou sa grandeur. SIEGENDORF.

vous m'ordonnez de me transformer en courtisan, de relever des gants, des éventails, des aiguilles, que sais-je?

Un vieux courtisan.

Je l'ai vue, jour par jour, pour faire profiter de son luxe, pour rendre heureuse cette amie pauvre, prendre, sans y avoir aucun intérêt, plus de peine qu'un courtisan qui veut capter la faveur du souverain.

Un courtisan nommé Norfolk, jaloux du haut degré de faveur le sentiment de la reine a placé Leicester, révèle à cette princesse le secret mariage de l'homme que son orgueil lui reproche d'aimer.

Une espèce de garçon meunier, ou de cribleur de grain (vagliatare), devenu courtisan, se présente devant ce roi.

et le nouveau courtisan, aussi fin que le serait le plus ancien et le plus habile, dit à Édouard: «Sire, si V. M. veut me payer ainsi de mes mensonges, je lui dirai rarement la vérité.

Il sollicita la bénédiction en se pliant en un demi-salut de courtisan, baisa la main maigre du prieur de San Marco et parla latin avec d'élégantes tournures de phrases cicéroniennes, exposant et développant lentement, dignement ses propositions.

Il appela auprès de lui un vieux courtisan pour lui donner le soin de son royaume, et partagea sa confiance entre Maurepas et la reine, jeune princesse autrichienne, vive, aimable, et exerçant sur lui le plus grand ascendant.

4572 phrases avec le mot  courtisan