Inspirassion

Trouver le mot juste
[[pattern.intro.replace(',','')]]. En savoir plus
4744 exemples de phrases avec  courtisan

4744 exemples de phrases avec courtisan

Rabaut, traître comme un protestant et comme un philosophe qu'il est, n'a pas été assez habile pour nous cacher sa correspondance avec le courtisan et le traître Montesquiou;

Le Courtisan était trop bien appris pour rendre à sa souveraine un compte fidèle de sa mission, le poète paya sa dette par des phrases sonores, mais banales, et Luciane lui exprima assez clairement le désir de pouvoir chanter à la première occasion une romance composée par lui et pour elle.

Être condamné à l'existence désoeuvrée de courtisan, vivre dans les antichambres, sur les escaliers, dans les jardins ou dans les cours de Versailles et des autres résidences royales, c'était pour sa vanité un sujet d'aigreur et de mécontentement.

mais il était trop bon courtisan pour être triste, quand le roi ne l'était point.

sa haine contre le Pharaon Ouaphré, qui s'entourait de troupes ioniennes ou grecques, malgré la terrible leçon donnée à son bisaïeul Psammétik Ier, éclata tout à coup, et les soldats égyptiens révoltés, mettant la couronne sur la tête d'un courtisan nommé AMASIS, marchèrent contre Ouaphré, qui fut vaincu et entièrement défait à Mariouth, où il combattit à la tête de ses troupes étrangères.

Le regard d'un homme accoutumé à tirer de ses capitaux un intérêt énorme contracte nécessairement, comme celui du voluptueux, du joueur ou du courtisan, certaines habitudes indéfinissables, des mouvements furtifs, avides, mystérieux qui n'échappent point à ses coreligionnaires.

non qu'on aime à jouir en secret, comme un courtisan peu loyal, des faveurs du bonheur, mais les joies qu'il nous accorde ainsi, sans l'annoncer aux autres, sont peut-être les seules qu'il n'ait pas dérobées à la part de nos frères.

mais M. d'Entragues, perplexe entre la colère du propriétaire et la complaisance du courtisan, souriait d'un côté et menaçait de l'autre, comme un masque de Chrêmès.

Je t'expliquerai comment j'ai été forcé de faire cet éclat, murmura le courtisan au désespoir.

Les mères seraient humiliées qu'un homme, courtisan avéré de toutes les jeunes filles, dédaignât leurs filles.

Marthe de Reversier avait traîné là son nouveau courtisan, un certain comte de Rothenhaus, Autrichien attaché à de vagues ambassades, petit, chauve, les yeux bridés, qui devait quelques succès de femmes à une supériorité extraordinaire au jeu du tennis, laquelle lui avait valu le surnom de "roi de Puteaux".

COURTISAN, m., homme de cour.

et l'empereur en pleurait de dépit, ne sachant de quelle manière témoigner sa reconnaissance, quand il se frappa le front, dit un mot à l'oreille d'un courtisan;

Tout bon courtisan approuva, Quoiqu'il en eût de jalousie.

Voici, seigneur, dit Mistigris avec toute la grâce d'un courtisan.

l'adroit courtisan craignait toujours quelque voeu indiscret qui le renverrait chez les poissons: il tremblait par-dessus tout que Zerbin ne regrettât ses bois et sa cognée.

Le ministre de l'intérieur, Bénézech, administrateur excellent, courtisan docile, n'était à craindre pour aucun parti;

on avait une abbaye comme une ferme, et un abbé pouvait être courtisan, militaire, artiste, tout enfin, excepté homme d'église.

Le costume de ce singulier personnage n'annonçait pas cependant un courtisan.

Dans Eugène Rougon, M. Zola marque le luxurieux, le bourgeois, l'avocassier, le courtisan, le louche coquin autant que le ministre.

repartit l'adroit courtisan, en souriant aussi.

LE DEUXIÈME: Encore un courtisan !

.Oui, messieurs, Il me revient de tous côtés qu'on me brocarde Chez vous, que les cadets, noblesse montagnarde, Hobereaux béarnais, barons périgourdins, N'ont pour leur colonel pas assez de dédains, M'appellent intrigant, courtisan,qu'il les gêne De voir sur ma cuirasse un col en point de Gêne, Et qu'ils ne cessent pas de s'indigner entre eux Qu'on puisse être Gascon et ne pas être gueux !

Richelieu avait abattu les têtes les plus hautes, et, désormais, qui voulait vivre accourait à Versailles, trop heureux quand le roi lui accordait un coup d'oeil, et lui faisait donner le bougeoir, lorsqu'au sortir de sa prière il désignait le courtisan favorisé qui le devait accompagner jusqu'au seuil de sa chambre.

, répondit ce jésuite courtisan en me regardant d'un air doucereux:

Mais Paris ne met pas encore l'argent au dessus de toutes les autres puissances, et, pour s'en rendre compte, il suffisait de voir ce gros traitant frétiller d'un air aimable devant ce grand seigneur, jeter sous ses pieds, comme le manteau d'hermine du courtisan, son épais orgueil d'enrichi.

la colonie franque elle-même paraissait satisfaite de la chute d'un courtisan qui avait si longtemps obstrué en les occupant tous les chemins de la faveur.

Au temps de Fontenelle et de Montesquieu, elle les poussait à un libertinage précieux, à un mélange de mignardise et de grossièreté, à une gauloiserie coquette, qui tient du courtisan et aussi de la courtisane, et qui est la pire des gauloiseries et des coquetteries.

elle n'aurait pas consulté, pour se résoudre á faire la guerre à la France, un courtisan comme ce Cobetilzel, qui, trop éclairé sur les intrigues de la cour, craint de désobéir à une femme étrangère, investie du funeste crédit dont elle abuse;

courtisan, m. courtier;

L'homme: un type d'avoué retors, plat, piteux, le dos courtisan, un geste perpétuel de s'excuser, de demander grâce, grâce pour ses croix, pour ses palmes, son rang dans cette Académie où sa rouerie d'homme d'affaires servait d'agent de fusion entre tant d'éléments divers à aucun desquels on n'aurait pu l'assimiler, grâce pour cette extraordinaire fortune, grâce pour cet avancement à la nullité, à la bassesse frétillante.

Le candidat Moser, figure bouillie, d'expression complaisante, riait d'un rire courtisan, bien qu'un peu gêné par sa fille, mais le philosophe était une influence à l'Académie!

Le condamné, il est vrai, reste libre, mais il ne lui faut plus songer à s'approcher ni d'une femme, ni d'un courtisan, ni d'un salon, ni d'une abbaye, ni d'une caserne.

vous savez que je ne suis pas un sujet zélé, parce que je ne suis pas un courtisan ambitieux.... Et quelle ambition pourriez-vous avoir encore, cher comte?

plus tard, vous ne serez plus qu'un courtisan;

Mais, courtisan avisé autant que guerrier sans peur, il gardait pour lui ses impressions.

Je ne suis pas très-courtisan envers les prélats;

mais aussi il sentait trop la dignité de son rôle d'artiste pour être courtisan.

mais il s'était trouvé que le médecin et le courtisan n'avaient fait qu'une seule et même personne, et que Saniel était devenu le commensal du ministère;

Le premier favori, l'homme habile, le grand courtisan est le duc de la Rochefoucauld: suivez son exemple.

Quel langage pour un courtisan et pour un homme amoureux! Amoureux!

courtisan, je ne l'ai jamais été.

Sire, c'est bien facile, dit un courtisan: mettez-vous à la tête de l'armée.

Sa verve, encouragée par l'agrément du milieu et des personnes, l'épanouissement de ce fonds de courtisan du XVIe siècle qui en lui, sous la caresse de ce qu'il appelle si délicatement l'amitié voluptueuse de la princesse, s'est déboutonné en une énorme éloquence.

Les banditsdepuis Goniglu le Malin jusqu'à Maloigne, le courtisan de Muflieravaient perdu leur assurance.

Il se réfugiait là, sur les derrières de l'hôtel, dépouillait son nom, affichait à la porte, selon qu'il était ordonné, son nom patronymique de Roulot, sous lequel il enterrait le de Varandeuil et l'ancien courtisan du comte d'Artois.

Pour que le génie puisse se développer, il faut que la liberté de conception et d'exécution soit respectée, il faut que le despotisme n'intervienne pas, et que, par crainte du lendemain, l'artiste n'en soit pas réduit au rôle de courtisan.

Cet asile inviolable des magistrats florentins fut remanié au XVIe siècle par VASARI, le courtisan et l'ami des Médicis, animés eux-mêmes contre le Palais Vieux et la Loggia de la haine que leur inspirait tout souvenir de la grandeur et de la liberté florentines.

Le gamin notaire s'appelle saute-ruisseau, le gamin cuisinier s'appelle marmiton, le gamin boulanger s'appelle mitron, le gamin laquais s'appelle groom, le gamin marin s'appelle mousse, le gamin soldat s'appelle tapin, le gamin peintre s'appelle rapin, le gamin négociant s'appelle trottin, le gamin courtisan s'appelle menin, le gamin roi s'appelle dauphin, le gamin dieu s'appelle bambino.

Mais Roçanda répond à ce discours par un autre encore plus long et fort insultant, il est vrai, pour les trois prétendants: Marko n'est qu'un courtisan des Turcs, qui n'aura point de prières sur sa tombe.

il lui met la main droite dans la gauche, puis, de son poignard, lui arrachant les yeux, il les met dans un mouchoir de soie, qu'il lui jette dans le sein, en lui disant: «Choisis à présent, jeune Roçanda, choisis celui qui te plaira, ou le courtisan des Turcs, ou Miloch né d'une jument, ou Rélia le bâtard.

. Courtisan LEFEVRE.

Ancien Polonais revenu à des idées plus pratiques, ce courtisan jouissait d'un sourire grâce auquel s'éclairaient

Tout en aspirant un régalia, Phëdro me conseillait, maintenant, en diplomate, sur les «moyens de parvenir dans la vie»et j'écoutais cet adroit courtisan, comme dit Guizot, avec cette sorte d'estime triste qui ne peut se réfugier que dans le silence.

J'étais peu fait au manège de la cour, et la bassesse de mon état m'avait refusé les dispositions nécessaires pour devenir un habile courtisan, quoique plusieurs d'aussi basse extraction que moi aient souvent réussi à la cour et y soient parvenus aux plus grands emplois; mais aussi n'avaient-ils pas peut-être la même délicatesse que moi sur la probité et sur l'honneur.

Il y a même en cette cour un autre usage que je ne puis du tout approuver: lorsque le roi veut se défaire de quelque seigneur ou quelque courtisan d'une manière qui ne le déshonore point, il fait jeter sur le plancher une certaine poudre brune qui est empoisonnée, et qui ne manque point de le faire mourir doucement et sans éclat au bout de vingt- quatre heures;

A vrai dire, avant cette fugue, le monde n'avait trouvé dans le jeune déserteur qu'un courtisan peu remarquable par son assiduité et visiblement sceptique.

Gaston de Sénac, fils du précédent, moitié homme de guerre, moitié diplomate, mais par-dessus tout courtisan renforcé, disait à qui voulait l'entendre: «Le plus beau point de vue que je connaisse au monde est celui de l'orangerie de Versailles, quand le roi descend le grand escalier au milieu d'une cinquantaine de jolies femmes.

Le fils de ce courtisan à la langue trop leste et à l'âme trop sensible, suivit les princes en émigration et ne rentra en France qu'avec eux.

C'est le comble de la niaiserie de se faire le courtisan du malheur, et les hommes, comme les chiens, sont souvent punis de leur fidélité. L'Europe coalisée et victorieuse propose à Napoléon, isolé et vaincu, mais encore redoutable, les limites de la France de 1789.

Lui, courtisan de Voltaire, il régale les philosophes d'une volée de coups de bâton.

ayant enfin pénétré le secret de l'autocratie, il devint comme un Dieu terrestre aux yeux des Russes, qui commencèrent DÈS LORS à étonner tous les autres peuples par une aveugle soumission à la volonté de leur souverain!» Ces aveux m'ont paru doublement significatifs dans la bouche d'un historien aussi courtisan, aussi timide que l'était Karamsin.

On n'ira point lui alléguer les lois de la religion, un courtisan se croirait ridicule: on lui alléguera sans cesse celles de l'honneur.

Celle-ci flatte plus un courtisan que la sienne même.

) [30] M. de Talleyrand était trop fin courtisan pour tenir un pareil propos, devant de tels témoins;

c'était dans les camps que M. de Caulaincourt avait fait son apprentissage de courtisan;

elles exaltèrent, concentrèrent l'esprit de courtisan: ce fut un élément nouveau qui fit travailler et fermenter tous les autres.

c'est de là qu'est venu courtisan.

Dès qu'ils étaient terminés, il revenait à Paris sous prétexte que les intérêts de sa province réclamaient impérieusement sa présence à la Cour, mais, en réalité, pour vivre en grand seigneur à Paris et en courtisan à Versailles.

Lui, Américain et imbu d'idées républicaines, le voici cette fois encore le courtisan du malheur.

vous étiez devenu à moitié courtisan avant votre mort, et il paraît que vous avez envie de le devenir tout-à-fait de l'autre côté de la barque de Caron.

Je fus introduite par M. de Cossé-Brissac, dont les manières, tout imprégnées d'ancien régime, auraient pu, dans un courtisan moins consciencieux, passer pour une satire en action de celles de la douairière un peu bourgeoise.

Son admirable expression de courtisan du malheur, en parlant de Delille qui n'avait jamais donné à sa muse qu'une idole, reçut de longs applaudissemens;

Ce qui suit est encore dans le même genre: LES AVENTURES DU COURTISAN GROTESQUE.

Le courtisan sortit un jour d'un palais (de boeuf)

La dame (d'échecs), flattée des transports (de marchandises) du courtisan, ne put retenir quelques souris (de mon grenier), et quelques coups d'oeil en dessous (main).

Le courtisan y fit dresser une table (de la loi) et servir un coq (de clocher), entre deux entrées (aux barrières) suivi d'un friand dessert, où l'on remarquait de belles poires (d'angoisses) et d'excellentes pêches (de marée).

Pour le courtisan, il mangea peu, babilla beaucoup, conta (par livres, sous et deniers) toutes ses bonnes fortunes (du pot), reconduisit ensuite chez elle sa nouvelle conquête (de l'Amérique), et se retira (comme un parchemin).

Cependant, un ancien amoureux de la belle se livre à la jalousie (d'une fenêtre), et ne pouvant souffrir que la dame (d'échecs) soit possédée (du démon) par un autre que lui, il envoie au courtisan un appel (comme d'abus).

Les deux rivaux se trouvent sur le champ (des rossignols), viennent aux prises (de rhubarbe), se portent tour à tour plusieurs coups (de vin), frappent de pointe (des cheveux), de revers (de médaille), enfin, après un long combat (des passions), le courtisan allonge à son rival une terrible botte (molle);

On lui fit cet épitaphe: Ci-gît un courtisan grotesque

Elle n'a fait, dit un courtisan flatteur, que ce qu'elle devait.

, le courtisan balbutie que cela veut dire un homme sage, un homme de poids, un homme de bon conseil.

Honteuse avec raison, la maison Chambellan Biffe de son enseigne un nom de courtisan.

Sire, lui répondit le courtisan, je ne fais jamais attention à ce que je mange.

Il demandait un jour à un courtisan très-délié, qui dînait chez son Éminence:Prenez-vous du café?Monseigneur, je n'en prends

» Trente ans plus tard, sénateur et courtisan, Mérimée gardera le même dédain pour ses contemporains qui «se grisent de leurs propres paroles[430]».

Comme Dieu m'a fait naître mauvais courtisan, j'ai trouvé dans la cour plus de louanges que de bienfaits, et plus d'estime que d'établissement.

)] [Note 246: Une espèce de garçon meunier, ou de cribleur de grain (vagliatare), devenu courtisan, se présente devant ce roi.

il le récompense magnifiquement quand le garçon meunier le blâme et l'injurie; et le nouveau courtisan, aussi fin que le serait le plus ancien et le plus habile, dit à Édouard: «Sire, si V. M. veut me payer ainsi de mes mensonges, je lui dirai rarement la vérité.

Je n'ai pas les qualités du courtisan, et, bien que les maîtres du château que je quitte soient les plus bienveillants et aimables de tous les souverains, c'est avec un vif plaisir que je me suis assis devant mon modeste dîner.

Il prétend que vous êtes devenu tout à fait courtisan.

Le marquis de Barolle, dont je viens de parler, était sénateur et courtisan fort assidu de l'Empereur.

Nous n'avons plus cette haine farouche de nos anciens, pour l'intrigue, la sujétion, les usages du beau monde et l'esprit courtisan: nous nous laissons piper par des paroles, et attacher avec des rubans.

C'était un vieux courtisan, fin et froid, mais solidement estimé de tous.

En s'entretenant avec un si illustre courtisan, il se croyait d'avance sur un trône.

Cette marque de déférence est d'autant plus remarquable de la part de notre poëte qu'il est de sa nature assez fier, peu propre aux obséquiosités du courtisan et à toute espèce d'adulation.

Mais c'était surtout à l'endroit du mauvais vin qu'il était d'autant plus intraitable qu'il était tout à fait courtisan du bon.

» Le vieux suisse libre est bon courtisan, comme on voit.

Va, jamais courtisan de ton lever maudit, jamais seigneur baisant ton ombre, ou majordome Ayant à te servir abjuré son coeur d'homme, jamais chiens de palais dressés à suivre un roi Ne seront sur tes pas plus assidus que moi!