Inspirassion

Trouver le mot juste
[[pattern.intro.replace(',','')]]. En savoir plus
1866 exemples de phrases avec  il fallait dire

1866 exemples de phrases avec il fallait dire

Peut-être, si elles n'avaient pas été là, les mots qu'il fallait dire lui seraient-ils venus.

Bruun s'Ă©tait remis Ă  activer ses feux, mais Mme de Beule, sentant bien que l'on ne pouvait en rester lĂ  et qu'il fallait dire quelque chose, rassembla tout son courage.

Quand il était parti, la comtesse et le comte faisaient adroitement son éloge, disaient de lui ce qu'il fallait dire pour que la jeune fille comprît qu'il dépendait uniquement d'elle de l'épouser s'il lui plaisait.

R.Parce que je les trouvais Ă©gales, et je croyais qu'il fallait dire simplement...

Ce n'Ă©tait pas ce qu'il fallait dire Ă  cette grande dame qui a encore des galants.

Et, s'il fallait dire en tout point Les fleurs qu'elle avait fait Ă©clore, Pas plus que les jardins de Flore, Mon jardin n'y suffirait point.

Mon fils, il fallait dire: Voici la marmite que chaque jour emplit la générosité du roi.

Mon fils, il fallait dire: Voici le plus aimable et le plus fidèle des courtisans.

Mon fils, il fallait dire: Voici celle qui mangerait tout si on la laissait faire.

Mon fils, il fallait dire: Voici l'amour et l'orgueil du roi.

ils étaient embarrassés comme des gens qui doivent commencer par un aveu pénible: il fallait dire, en effet, qu'on avait désobéi au gouvernement.

il nous semblait que l'Académie, interrogée à ce sujet par le docteur Fagon, avait répondu qu'il fallait dire: un remède! «

Au fond, une tête en grelot vide, ce Samy, un fantoche que la pitié d'une femme intelligente avait ramassé dans la boîte à vidures, les écailles d'huîtres des restaurants de nuit, qu'elle avait hissé debout et très haut, lui soufflant ce qu'il fallait dire, encore mieux ce qu'il fallait taire, suggérant ses gestes, ses démarches, jusqu'au jour où, se voyant au faîte, il repoussait d'un coup de botte l'escabeau qui ne lui servait plus.

Mise au courant de la position de Christine par M. de Nancé, qui lui avait raconté ce que nous savons et même ce que nous ne savons pas, elle reçut Christine avec une tendresse toute maternelle, et quand il fallut dire un dernier adieu à son père chéri, Christine tomba défaillante dans les bras de la supérieure.

Elle venait de trouver ce qu'il fallait dire: La reine est partie... Partie!...

il fallait dire qu'on avait tout compris, et cependant paraître ne rien comprendre.

Il fallait dire enfin qu'on avait peur, dernier mot que prononce une femme;

Il fallait dire Ă  Ă  votre maman que vous ne vouliez pas;

il en parla simplement et avec un peu d'hésitation, ne sachant trop ce qu'il fallait dire et ce qu'il fallait taire, parce qu'il s'adressait à des gens qui vivaient en des lieux presque pareils à ceux-là, et d'une vie presque pareille.

Je crois que nous avons dit ce soir tout ce qu'il fallait dire.

Cette lettre m'a dicté mon devoir, j'ai vu ce qu'il fallait dire à Fernande pour la consoler et la guérir;

Cette nouvelle imprévue causa un si vif saisissement aux trois dames Bricolin qui venaient de rentrer de la messe, et qui étaient en train de manger debout une légère collation, qu'elles restèrent stupéfaites, se regardant comme pour se demander ce qu'il fallait dire et faire en pareille circonstance;

Ce n'est point cela qu'il fallait dire!

il fallait dire une dame, une belle dame.

) «Je lui ai pourtant dit ce qu'il fallait dire, fait-elle en croisant les bras;

C'est un palais chez lui! C'est la première fois de ma vie que j'ai eu du sang-froid, que j'ai trouvé illico ce qu'il fallait dire;

En disant ce qu'il fallait dire, je me suis imposé les ménagements nécessaires.

Par exemple il fallait dire le Malade, le Bourgeois;

On a dit tout ce qu'il fallait dire.

C'est un bon coeur...acquiesça Éjévikine qui se tenait de l'autre côté du fauteuil, c'est cela, ma fille, c'est justement le mot qu'il fallait dire!

Le barbier consentit à tout ce que voulut le curé, et celui-ci, changeant de rôle, se mit à instruire son compère sur la manière dont il fallait s'y prendre, et sur les paroles qu'il fallait dire à don Quichotte, pour l'engager et le contraindre à ce qu'il s'en vînt avec eux et laissât le gîte qu'il avait choisi pour sa vaine pénitence.

Elle lui demandait aussi conseil sur ce qu'il fallait dire à son maître de la blessure de sa maîtresse, s'il était de retour avant qu'elle fût guérie.

Il fallait dire Polydore Virgile.

Il fallait dire cela tout de suite.

Ils la disent parce qu'ils croient que c'est celle-lĂ  qu'il fallait dire.

Il dit jusqu'au bout ce qu'il fallait dire, les yeux sur elle;

son amour pour la Vierge est sincère, mais il n'a pas trouvé les mots qu'il fallait dire pour forcer à l'exaltation les coeurs défiants.

Il vit bien qu'il fallait dire oui, pour faire plaisir Ă  Manon.

très bien, fit Hâan, en regardant Kobus du coin de l'oeil, il fallait dire cela tout de suite;

C'est Mlle Jeanne PĂ©ry qu'il fallait dire.

chacun cherchait ce qu'il fallait dire.

Il fallait dire inédits.

M. Ernest Renan et M. Ludovic Halévy ont dit de cet homme de bien, dans un langage parfait, tout ce qu'il fallait dire, et je me tairais après eux si mon devoir n'était de porter témoignage à mon tour.

Mais il fallait dire tout de suite et sur l'heure qui tu es.

«Partez!» qu'il fallait dire à Maurice... Résolue, certes! Mais dans les retraites de ce pauvre coeur sincère, un espoir trouble survivait, à l'instant même où, sur le canapé du salon mousse, elle murmurait ces mots entrecoupés: «Il faut nous quitter, Maurice!»

et c'est ainsi qu'il fallait dire lorsqu'on t'interrogeait Ă  Troie.

Je n'essaierai pas de décrire mon chagrin lorsqu'il fallut dire adieu à cette Académie, à ces chers camarades, à cette Rome où je sentais que j'avais pris racine.

Toute la contrée, d'ailleurs, dévote et simple d'esprit, était comme peuplée de mystères, des arbres qui chantaient, des pierres où perlait le sang, des carrefours où il fallait dire trois Pater et trois Ave, si l'on ne voulait pas rencontrer la bête aux sept cornes, qui emportait les filles à la perdition.

Comme elle avait compris son mal, et ce qu'il fallait dire,

que lorsqu'on avait vu il fallait dire ce qu'on avait vu, tout ce que l'on avait vu, rien que ce qu'on avait vu;

L’incertitude où j’étais s’il fallait dire madame ou mademoiselle me fit rougir et n’osant pas trop tourner les yeux de son côté de peur d’avoir à lui parler, j’allai embrasser mon oncle.

c'est le décuple qu'il fallait dire, en tenant compte des travaux maritimes à effectuer à chacune des deux extrémités.

Le prince d'Enrichemont, au contraire, toujours dans une mesure parfaite, disait tout ce qu'il fallait dire, et je ne sais comment, en Ă©tant si convenable, il trouvait le moyen de me choquer Ă  tout moment.

l'Empereur ne disait que ce qu'il fallait dire.

il fallait dire Dantesque.

il a été «plus qu'un poète,... un homme»: c'est bien ainsi qu'il fallait dire;

Mais ce n'Ă©tait pas lĂ  ce qu'il fallait dire.

Je ne sais si l'on pourrait l'abréger, mais je sais bien que je ne le désirerais pas, d'abord parce qu'elle dit tout et rien que tout ce qu'il fallait dire;

La camériste comprit alors qu'au lieu de dire: Bonjour, Monsieur, il fallait dire: Monsieur Bonjour.

je dis d'abord tous mes petits péchés: enfin il fallut dire le gros péché;

les autres dames avaient des porteurs attitrés, mais avec la livrée du Roi, ce qu'on appelait, en termes de Cour, des porteux bleus, car c'est porteux qu'il fallait dire.

Cependant l'embarras de la pudeur avait un moment saisi tout le monde, ce maître d'abord, n'osant lui-même avouer ses désirs, le Sénat ensuite, n'osant les deviner, et hésitant à les satisfaire, jusqu'à ce que le Conseil d'État, mettant de côté cette fausse honte, eût le courage, pour tous, d'avouer ce qu'il fallait dire et faire.

Monsieur de Montrond, envoyé par lui le dimanche chez le Roi, lui rapporta qu'il l'avait annoncé comme bien souffrant: «Bien souffrant! c'est bien mal qu'il fallait dire.

mais il fallait dire: C'est moi qui ai donné un couvert à vendre à ma fille;

il fallait dire que c'était l'âme qui rend triste.

Dès lors, Messieurs, si nous continuons à appeler du nom de Dieu la perfection existante, il fallait dire que Dieu ne peut exister qu'à la fin, après le Monde et par le Monde;

Gilbert, ayant dit ce qu'il fallait dire, s'était retiré de la cohue.

Il fallait dire: les Slaves méridionaux.

Au XVIIe siècle, d'après Thiers, il fallait dire: «La lessive joue.

Lorsqu'il eut enflé à souhait, il fallut dire adieu aux odorants sainfoins et aux vertes luzernes de la fertile Normandie pour s'acheminer vers Poissy, où l'attendait le rigide et impatient aréopage des bouchers de Paris, réunis à l'effet de choisir l'opime incarnation, l'exubérant emblème du carnaval de l'an de grâce 1843.

] Quand il fallut dire oui!

il apparut qu'elle n'était pas pucelle, et qu'elle vivait en concubinage avec un clerc, que des familiers de monseigneur du Mans l'instruisaient de ce qu'il fallait dire, et que telle était l'origine des révélations qu'elle apportait sous le sceau du sacrement de la pénitence à révérend père en Dieu, messire Martin Berruyer.

»«Excepté, dit l'hôte, pendant le clair de lune dans la saison du gibier,»«Exceptis excipiendis, excepté les cas à excepter, répondit le moine, comme notre vieil abbé m'a enseigné qu'il fallait dire lorsque d'impertinens laïques me demanderaient si j'accomplissais tous les devoirs les plus minutieux de mon ordre.

Elle attendait le moment de partir avec une grande impatience, et, quand le jour si désiré arriva, quand il fallut dire adieu à sa mère, son coeur parut près de se rompre;

il fallait dire malheureux.

Le vers qui précède [il fallait dire qui suit]: Je le poursuivrai jusqu'à ce que je sois vengée, l'explique assez, et il y a loin de là au sublime Mourir après lui.

, il se leva si tard et passa tant de temps à parer l'épousée qu'il fallut dire la messe dans l'après-midi.

Nous nous trompions, c'est vaincre et mourir qu'il fallait dire.

Norbert comprit qu'il fallait dire quelque chose, quoi que ce fût, mais parler;

Tout ce qu'il disait ou faisait semblait précisément être ce qu'il fallait dire ou faire.

Il fallait dire comme MM. Gervex et Stevens:

Pourquoi me serais-je fatigué à en chercher une nouvelle, si celle de Shakspeare convenait et disait justement ce qu'il fallait dire?

Le duc de Choiseul nous a dit depuis, dans sa retraite de Chanteloup, qu'il s'était bien gardé de paraître son ennemi aux yeux de son maître, mais qu'il avait constamment dicté au roi d'Espagne ce qu'il fallait dire à celui de France, avec lequel il correspondait de main propre.

l'enfant n'a pas eu longue vie, il est mort au berceau, dès son premier pas, et jamais mort n'a excité une hilarité plus générale;ce n'est pas Pigeon vole qu'il fallait dire, murmurait le public en sortant, mais le vol au pigeon.

S'il fallait dire toute ma pensée, je donnerais la préférence au système d'une école à terre.

aussi, s'il fallait dire le fond de ma pensée, je donnerais la préférence au système d'une École à terre qui, d'ailleurs, est beaucoup plus économique pour l'État.

S'il fallait dire toute ma pensée, je donnerais la préférence au système d'une école à terre.

Il fallait dire vos raisons au seigneur vicaire.

Il fallait dire adieu aux plaisirs, chercher l'emploi de ses facultés, et demander à un travail de tous les instants une fortune peut-être moindre que celle qu'il avait si vite dissipée.

ainsi quand on jouait au piquet avec un ami, on ne disait plus quinte à l'as ou seizième à la dame, il fallait dire quinte à la Loi, ou seizième à la Liberté.

Il fallait dire: Le jeune prince muet, saisi d'effroi à la vue du Perse; mais Larcher a tellement su le grec, qu'il a un peu moins su le français.

VoilĂ  ce qu'il fallait dire, au lieu de laisser par cette phrase Ă©quivoque une pusillanime excuse de patriotisme aux hommes du 21 janvier.

Il fallait dire trop étudié.

C'est ce qu'il fallait dire, et c'est lĂ  ce qu'on n'a point dit.

» Il fallait dire: Enterré, ou Inhumé.

C'est quand Chanlouineau vous demandait à recevoir la visite de Marie-Anne, qu'il fallait dire: «Je ne permets pas!» Savez-vous ce qu'il voulait, ce garçon?

Précis et simple, il disait promptement et convenablement ce qu'il fallait dire;

Il était erroné et perçu comme une horreur de dire “je me souviens” au 16e siècle; il fallait dire “il me souvient”, à la forme impersonnelle, le souvenir surgissant de lui-même à la conscience.»

Il fallait dire ça”.

Tous, vous devez savoir que je n’ai pas parlé à partir de mes idées à moi, mais c’est le Père qui, en m’envoyant, m’a prescrit ce qu’il fallait dire et proclamer.