Inspirassion

Trouver le mot juste
4854 phrases avec le mot  je sens

4854 phrases avec le mot je sens

Je sens en toi les mêmes choses très profondes Qu'en moi-même dormir Et notre soif de souvenir Boire l'écho, où nos passés se correspondent.

Enfin, je sens que ma curiosité vous gêne;

et plus je suis illogique à mes propres yeux, plus je sens la logique de Dieu planer sur ma faible tête, qui s'égarerait sans cette boussole céleste, et rendrait follement l'univers complice responsable de sa propre infirmité.

Je sens qu'à ces deux points de vue j'ai fait d'immenses progrès.

Car je sens bien qu'un jour, s'il se réveille, Mon coeur, qu'on dit absent, qui, peut-être, sommeille En attendant son heure, inondera mes sens Comme un torrent sans frein qui renverse ou qui brise, Ou qu'il m'envahira dans une ardente crise Comme un feu souterrain comprimé trop longtemps.

Je sens que mon coeur se réveille, Espoir déçu! Quand je le crois mort, il sommeille A mon insu.

mais je me sens triste, effrayé, et plus vous êtes belle et candide, plus je sens que l'âme d'Émile ne m'appartient plus! Pardonnez-moi, monsieur le marquis, répondit Gilberte en essuyant ses larmes, je vous comprends fort bien, et, quoique bien jeune, en effet, je sens quelle est la responsabilité que je porte devant Dieu;

Non, ce qu'il me faut, ce que je veux, c'est un mari qui me défende des autres et de moi-même, qui me garde d'un tas de choses noires dont j'ai peur quand je m'ennuie, des gouffres où je sens que je puis m'abîmer, quelqu'un qui m'aime pendant que je travaille, et relève de faction ma pauvre vieille fée à bout de forces... Celui-là me convient et j'ai pensé à lui dès que je l'ai vu.

Moi aussi, lorsque j'approche de cette maison bénie, je sens mon coeur qui se dilate, et une joie puissante qui me soulève, me transporte...

Je sens qu'il est au-dessus de mes forces de narrer d'une manière convenable les événements militaires qui ont accompagné l'attaque et la prise d'Anvers par les Allemands.

Si vous m'ordonnez, au nom d'une puissance que je sens supérieure à la mienne, d'assimiler ma pensée à la vôtre, il faut que j'obéisse;

car je sens pour vous une amitié fervente, une sorte de vénération que les discours frivoles et les vains jugements du vulgaire ne sauraient ébranler.

Si vous me dites que je n'ai rien Ă  craindre de cette fille, je sens que cela est vrai.

«Je sens combien ces aveux sont délicats entre nous, je sens combien ils sont difficiles;

ma fille! Justement, je sens ce cri d'un père qui ne veut pas mêler une fille comme mademoiselle Ida.... S

Depuis qu'elle est relevée, purifiée et récompensée par un autre, je sens, à la joie de mon âme, que je l'aime comme ma sœur et pas autrement.

Mais lĂ -dessus je ne me tairai pas plus car je sens que l'ivresse du malheur emporte sa raison.

Tu as raison pourtant, et je sens bien que tu es ma véritable amie c'est à toi que je demande les conseils et l'appui que je n'ose réclamer de ma mère.

car, pour la vie du coeur, elle ne peut cesser un instant et je sens que je vous aime autant ici qu'Ă  Paris.

Eh mon cher Basil, c'est justement Ă  cause de cela que je sens.

Je sens bien que lui seul est le grand propriétaire, et que nous sommes ses petits fermiers.

ici, je sens le triste et morne souvenir.

mais, en outre, je sens que c'est une monstreuse absurdité qu'un prisonnier pour dettes ait un domestique avec lui.

On m'avait appris à être fier de la fortune que je devais avoir, et je sens qu'on ne me regarde plus de la même façon depuis que mes parents sont morts.

Depuis votre visite, elle me persifle horriblement et je sens bien qu'elle aspire Ă  me mettre Ă  la porte.

Et je sens bien que jadis, c'est le mari qu'on aurait pardonné le plus facilement.

- Je ne suis pas dans mon assiette quand je sens votre vieille griffe sur mon Ă©paule;

Je sens qu'il n'y a rien Ă  tenter avec ces molasses.

Je le répète, je sens que ça craque.

Cependant je sens bien que je suis né pour la politique.

Je sens qu'elle serait à moi, tout à moi, si je voulais, en dépit d'elle-même;

Je la verrais sans cesse et, par ma contenance, Mes pleurs et mes soupirs, elle aurait connaissance, Que je sens bien ma faute et qu'en suis repentant.

je sens de nouveau le beau temps.

cette idée-là m'affole, je le confesse!Oui, je sens que j'assouvirais ma vengeanceet que la perte des paradis ne l'arrêterait pas,même dans les régions de la Mort,si... Et son regard tourné vers sa femme alla se briser sur les lunettes vertes et sur le visage terne.

Je sens déjà branler la mienne et le sabre fouiller entre la chair et l'os.

Je sens cela, comme un «storm-glass».

Quand je pense à cet être-là, maintenant, je sens que j'éprouve contre lui une indignation aussi désintéressée que si j'avais été témoin de tout cela sans être en son pouvoir;

je sens mes cheveux humides se coller Ă  mes joues;

Je sens que toujours m'importune Une loi que rien n'Ă©branla; Le monde (car il en faut une) Parodie en vain celle-lĂ ;

Je sens qu'il y a un Dieu, et je ne sens pas qu'il n'y en ait point;

Cela me fait de la peine de me séparer de toi, mais il le faut, parce que je sens que de temps en temps il me viendrait de mauvaises pensées, des tentations...

Je sens Dieu en moi comme je ne l'ai jamais senti, et, sans savoir comment il résoudra le problème de ma situation, je suis pénétrée d'une confiance sans bornes dans l'issue qu'il me réserve.

Nous nous connaissons Ă  peine, et, cependant, je sens que je vous aime comme si vous Ă©tiez ma propre fille.

Voulez-vous m'offrir votre bras, car la matinée est fraîche et je sens que je grelotte!

Il tendit donc l'oreille, dressa le nez et riposta: Qu'il y a ici, nonobstant, des gens qui bâfrent, car j'entends un bruit d'assiettes et je sens un fumet de fricot.

Laissez-moi achever ce livre-là, car je sens que la vérité est ici.

Je sens que derrière ce visage, sur lequel une expression de raillerie douce a fait place à la pitié, il ne peut y avoir qu'une âme droite.

Je sens que je meurs.

Et ce qui achève de m'attrister, Tournebroche, mon fils, c'est que je découvre que ma boîte est vide, et le tabac est l'endroit par lequel je sens le plus impatiemment ma pauvreté.

je sens combien ta société a de charmes pour moi.

Je sens qu'Alexandre a existé, qu'il a fait de grandes choses, et il me semble même que je tiens à lui par quelque côté.

«Je sens, mon ami, me dit-elle, que j'aurois bien de la peine à vivre au milieu de tous ces êtres là.

Vous m'avez méconnu jusqu'à présent: je vis de pain, comme vous, je sens comme vous le besoin, je suis atteint par le chagrin;

je sens que ta présence me soulagera.

Mais au milieu de sa distraction et de son inquiétude, je sens que je le reprends vite, plus tendre peut-être, plus passionné que lorsque rien ne le trouble.

Aussi je sens que chaque jour je m'attache Ă  toi davantage;

«Je sens bien, lui dit-il, que ce qu'on m'a enseigné de dessin linéaire ne me suffit pas pour rendre sur le papier les figures que vous savez si rapidement expliquer par un croquis;

«Je sens, en effet, combien il a dû lui en coûter pour renverser du trône sa fille et son petit-fils, et les condamner à vivre douloureusement sur la terre, sans père, sans époux, sans patrie.

Je sens que vous avez eu raison de me remettre en face de celui qui ne trompe pas...» «Et moi,» s'écria la mère en l'embrassant, «j'ai retrouvé ma fille...»

Je sens ton coeur battre!

Je sens mon coeur nouvellement ouvert.

Je sens que je suis très-mal, disait-il à chaque instant.

Aussi, avant de vous retracer les détails de ces incroyables excès, je sens le besoin de protester de mon exactitude.

Effroyables objets sortez de ma memoire, Afin qu'apres dix ans de pensers douleureux Je compte un seul instant d'esperance & de gloire, OĂą je puisse gouster aussi purs qu'innocens Les transports que je sens.

À peine revenue de mon trouble, je sens qu'il n'y a pas de temps à perdre pour réparer mon imprudence, sauver mon amie, et la mettre entre les bras d'un meilleur surveillant que moi, et je prends sur-le-champ mon parti.

Je t'entends, et je sens toute l'Ă©tendue de tes peines.

Le sang de ces Français retomberait sur moi, si je n'insistais pas sur ces précautions qui me sont commandées, et dont je sens d'ailleurs la nécessité.

Je sens combien son coeur a dû être affecté de la perte qu'elle vient de faire.

je sens que je ne suis pas immortelle, et que je ne resterai pas sans vous sur la terre.

je sens bien qu'il est difficile de remplir cette tâche sans donner des armes contre moi;

Je sens le besoin d'être consolé: c'est entièrement en toi seule, dont la pensée peut tant influer sur le faible moule de mes idées, qu'il faut que j'épanche mes peines.

je sens qu'il faut partir, j'y suis décidé.

je sens le poids d'un travail journalier et d'une constante pensée;

Je sens la chair fraîche, te dis-je encore une fois, reprit l'ogre en regardant sa femme de travers, et il y a ici quelque chose que je n'entends pas.

je sens que mon rôle est fini, ma carrière achevée.

Mais c'est ici, plus que jamais, que je sens le besoin d'ĂŞtre bien compris;

je sens que cela serait déraisonnable.

J'ai depuis un moment l'impression mal définie d'être au milieu d'oiseaux qui chantent, qui volent si près de moi que je sens, quand ils passent, le vent de leurs plumes...

Parce que je ne fais pas de bravades, il ne faut pas me croire dans l'abattement, ni vous imaginer, parce que je sens profondément, que la force doive m'abandonner: mais en voilà assez pour le moment.

Je sens parfaitement que Don Juan va nous mettre aux prises avec tout le monde;

mais fût-il le premier ou le dernier des hommes, je sens que je l'aimerai, je sens que je l'aime, je lui appartiens.

je sens un plaisir délicieux, où le raisonnement n'entre pour rien;

Elle vous a dit que je l'aime, interrompit le comte, pour éluder un discours qu'il ne voulait pas entendre; mais elle ne vous a que faiblement exprimé tout ce que je sens pour elle;

je sens qu'il m'aurait dit vingt fois que j'étais le plus heureux des hommes, sans me le persuader un instant, et je crois en vérité, qu'un refus de votre bouche m'attristerait moins qu'une bonne nouvelle sortie de la sienne.

Je rugissais comme une bête féroce, et, si, dans cet instant, il s'était présenté à ma vue,... je sens que je l'aurais mis en pièces, l'eussé-je trouvé dans le sanctuaire.

Non, Alcibiade, non,dit Maurice avec tristesse,je sens, au contraire, que chaque flot de cette mer emporte un lambeau de mon passé;

Si je songe à demain, je crains mon inconstance, Je sens naître en mon coeur la tristesse et l'ennui;

Je ne comprends pas, je ne sais pas,mais, malgré tout, je sens que j'ai été au courant des choses de cette maison et de la vie qui s'y mène,cette vie plus mélancolique et plus exilée des colonies d'autrefois, alors que les distances étaient plus grandes et les mers plus inconnues.

Mais, comme personne n'est plus occupé que M. Dupin, je sens que, malgré l'embarras où je me trouve dans les mois de juillet et d'août, je dois trouver moyen d'être disponible pour toute convocation qu'il voudra bien m'adresser.

Aussi je sens le besoin de me résumer.

je sens Que la muse indignée, avec ses poings puissants, Peut, comme au pilori, les lier sur leur trône, Et leur faire un carcan de leur lâche couronne, Et renvoyer ces rois qu'on aurait pu bénir, Marqués au front d'un vers que lira l'avenir!

«Quand je lis cet homme, je sens en moi la divinité dans l'homme.

«Comme je finissais d'attacher la dernière courroie de ce sac, je sens mon Tilmont y glisser quelque chose: c'étaient vingt guinées, tout ce qu'il possédait alors.

... Je sens une fibre se briser dans mon coeur... Philippe!...

Je sens que je ne puis plus vivre sans avoir quelques nouvelles d'Adolphine... et Lucile ne vient pas!

Je sens que je devrais à présent bannir entièrement son image de ma pensée;

Je sens que ces paroles échangées à cette heure entre nous ont une solennité qu'il n'est pas en mon pouvoir de détourner.

et quand la souffrance me presse, quand l'indignation me dévore, quand je sens Prométhée s'agiter dans mon sein et battre de ses grandes ailes la pierre où il est scellé, quand l'enfer gronde sous moi comme un volcan prêt à m'engloutir, quand les esprits de la mer viennent pleurer à mes pieds, et ceux de l'air frémir sur mon front... oh!

Il est des instants cependant où les sots font tant de bruit, qu'ils finissent par m'importuner et que je sens le besoin de leur dire qu'ils sont des sots, et de troubler leur triomphe, et je me suis creusé dans ces petits livres un trou où je puis dire une fois par mois:«Midas, le roi Midas, a des oreilles d'âne.

Quand pourrai-je vous dire, continua l'imperturbable, ce que je sens venir sur mes lèvres toutes les fois que je rencontre un homme caparaçonné d'un Pouvoir?