Inspirassion

Trouver le mot juste
323 phrases avec le mot  polissonne

323 phrases avec le mot polissonne

Mais la légère tranche de pudeur dont est bardée toute femme du monde ne recouvrant que la surface, elles s'épanouissaient dans cette aventure polissonne, s'amusaient follement au fond, se sentant dans leur élément, tripotant de l'amour avec la sensualité d'un cuisinier gourmand qui prépare le souper d'un autre.

et faut qu'il se déguise en polisson pour qu'on le croie jeune.

Et Frédéric il était une polissonne, une garnement mauvaise, une voleur, une... JULIEN, vivement.

Son père la laissa faire tout c' qu'el' veut, dit une autre: aussi la rencontrons-nous partout seule, grimpant sur les arbres, montant sur nos ânes, effarouchant nos moutons, et faisant un vacarme ni pus ni moins qu' si c'était un p'tit polisson sortant d' l'école.

polisson, -ne, adj.

Veux-tu répondre, polisson!

Quand on sut au café Barbette que j'étais un fils de famille en rupture de ban, un polisson, un mauvais drôle, et non point, comme on aurait pu le croire, un pauvre garçon condamné par la misère à la pédagogie, tout le monde me regarda d'un meilleur oeil.

M. Offenbach n'est plus directeur, et il est à croire qu'aucun théâtre ne risquera à l'avenir deux ou trois cent mille francs pour montrer une petite chanteuse, toute nue, sifflotant une chanson de pie polissonne, sous flamboiement de feux électriques.

... Il ne faut pas que je perde le muscadin de vue, car il ne m'attendra pas, bien sûr, ce polisson-là!

Un polisson s'Ă©cria mĂŞme que c'Ă©tait bien amusant.

Qui aurait pensé cela lorsqu'il était petit, et quand, à le voir si gourmand et si polisson, tout le monde disait:

Armand avait en effet tout l'air d'un polisson;

Un polisson, le fils de l'aubergiste du Lion-d'Or, propose de faire sentinelle avec des pierres et une fronde dans la poche;

» D'autre part, des personnes graves qui me portaient de l'intérêt m'ont retiré leur confiance et croient que je suis un affreux polisson qui vais dénicher dans les coins les livres légers pour en faire ma nourriture journalière et en repaître mon imagination de saltimbanque et de corrompu.

Mais elle ne fut nullement attendrie par ces gracieusetés, car elle exprima tout haut son opinion que M. Bob Sawyer était un polisson, et lorsqu'il voulut l'amadouer par des moyens encore plus pressants, elle lui imprima ses jolis doigts sur le visage, et bondit hors de la chambre, avec force expressions d'aversion et de mépris.

Et les deux autres, affolés, le regardaient. Mais comme il ne pouvait parler, ni cesser de rire, ni faire comprendre ce qu'il avait, il fit un geste, un geste populaire et polisson.

bien qu'il ne sût pas, à vrai dire, si l'universitaire avait jamais été polisson.

Le choléra peu coloriste... mais crâne dessinateur! Du reste, messieurs, reprit Nini-Moulin avec une gravité comique, il y a dans ce fléau une polissonne de leçon providentielle... comme dirait le grand Bossuet... La leçon!

Y manquait p'us que ça! FÉLIXApproche, toi, polisson, je vais commencer par toi! TOINONBon! . .

Ne vous flattez pas, ajouta-t-il, que j'en sois ni moins polisson Ă  mon retour, ni de meilleure contenance Ă  table.

Il est vrai que je ne polissonne pas ici, mais, par cette raison même, j'aurai grand besoin de me dédommager, et, à l'égard du maintien de la table, c'est la chose du monde dont le roi est le moins occupé et je ne saurais m'instruire avec lui sur ce grand sujet.

Embrasse-moi aussi, polissonne!

Laurent, dites-moi comment va ma cousine Régina... Mme Béjard se porte d'autant mieux qu'elle n'aura plus rien de commun avec un polisson de votre espèce... Madame Béjard!

C'est, à la rue, le long des rez-de-chaussée illuminés, un va-et- vient de kermesse, une flâne polissonne, une badauderie dégingandée.

«Attends-moi, polisson»

» [Illustration: Il tombe presque dans les bras du facteur rural] Et M. Colin-Tampon, homme obèse, homme riche et considéré, conseiller municipal, inventeur du bouton inamovible, détala comme détale un polisson quand le garde champêtre l'a surpris dans le champ d'autrui, sur le pommier d'autrui, en train de voler les pommes d'autrui.

Elle Ă©clatait, en se renversant, d'un rire polisson, ou bien se couvrait le visage, jouant l'effarouchement, la gorge houleuse;

Mon satané polisson a gardé sa poupée!...

Ce mot de bottines, qui me rappelait l'expression de gouaille polissonne du cocher, m'avait interdite.

... interrogea, sur un ton dont l'ironie s'aggravait d'une intention polissonne, un peu lourde, la baronne Gogsthein, qui se plaisait aux situations scabreuses.

et je suis sûre... polissonne comme vous êtes, votre fortune serait vite faite, allez!

Il dut rentrer dans la chambre de Bayard, et, cette fois, si près de la dormeuse, qu'il entendait son souffle léger, frôlait de sa main l'étoffe à ramages des rideaux tombés encadrant ce sommeil provocateur, cette chair nacrée aux ombres et aux dessous roses d'une sanguine polissonne de Fragonard.

À Saint-Malo, il pousse comme il plaît à Dieu, il vagabonde, se bat et polissonne tout le jour.

Il a son couteau sous la main, ce couteau fouillera la bedaine polissonne du président et, avec le sang qu'il en tirera, lavera la tache.

Le premier polisson venu laisse pousser sa barbe de bouc, se croit un drĂ´le pour de vrai, et vous plante lĂ  les vieux parents.

La conversation est d'abord polissonne, et Tourguéneff nous écoute avec l'étonnement un peu médusé d'un barbare, qui ne fait l'amour que très naturellement.

cela, sans interrompre son bavardage de vie polissonne.

Les hommes la dévisageaient, causant bas, allumés par l'histoire polissonne qui courait.

ça me rappelle que j'avais une polissonne de disposition pour tomber quand j'étais moutard.

J'avais à table, près de moi, une femme aux yeux bistrés, au langage mélancoliquement polisson, à la distinction souffreteuse, au décolletage excitant.

celui de leurs femmes, de leurs maîtresses, de leurs enfants et de tous leurs sujets, sans que le plus petit polisson y fût oublié.

Il est polisson, mon fourrier, si tu savais!...» Et le chapitre des confidences intimes est ouvert.

Le polisson de Lucas...

Je ne pouvais avoir ces prompts amis que donne la fortune, car il n'y avait rien Ă  gagner avec un pauvre polisson qui n'avait pas mĂŞme d'argent la semaine;

Le recteur ou curé de Combourg, l'abbé Sévin, celui-là même dont j'écoutais le prône, a montré la même (p. 084) incrédulité: il ne se pouvait persuader que le polisson, camarade des paysans, fût le défenseur de la religion;

Quel est donc le polisson qui oserait?

Puis elle reprit plus haut et d'un ton caressant: Allons, Alfred, sois raisonnable, ne pense pas Ă  ce polisson-lĂ ...

... uni Ă  cet infernal polisson aux yeux de la capitale de l'Europe!

Il va de temps en temps à Nyon, où est son père; est amoureux de mademoiselle Vulson et polissonne avec mademoiselle Gothon.

Il y a ensuite, dans Jean-Jacques, un pauvre enfant très déraisonnablement élevé, passant des nuits à lire des romans avec son père, nourri de d'Urfé et de La Calprenède (avec du Plutarque, il est vrai, par-dessus), abandonné par son père à l'âge de huit ans, et qui, à partir de dix ans, ne fut plus élevé du tout et devint, il le dit lui-même, à plusieurs reprises, un polisson, un larron, un parfait vaurien.

Autrement ce beau système d'éducation eût pu tout aussi bien donner un polisson ou un crétin.

Ne risquant rien, c'est un polisson.

C'est le cas de vivre, ou Jupiter n'est qu'un polisson!

» J'entendais marcher Madame Vernet, et je fus pris d'une curiosité polissonne.

Comme il était d'un naturel timoré, ce pécheur s'accusait de son vol pour en avoir l'absolution, et pouvoir s'en régaler ensuite en sûreté de conscience: c'était assez bien calculer; mais le chant du coq gâta tout. «Polisson, lui dit le P. Petit, allez reporter ce poulet à la basse-cour, et vous viendrez après recevoir l'absolution.

En effet, au moment oĂą ce redoutable surveillant inspectait la division dont ce polisson faisait partie, il gagne la gageure.

«C'est la mode, ajouta-t-il: veux-tu que je te mette à la mode?» et, prenant une paire de ciseaux, ce grand polisson abat les boucles qui s'arrondissaient sur mes oreilles.

plus frère que roi, il ordonna que le bourgeois qui avait osé riposter à une insulte dictée par une altesse royale, fût arrêté sur-le-champ, et conduit, non pas à la Bastille, prison trop noble pour un pareil polisson;

railleur universel, Dieu polisson

elle se dépouille et s'endette pour un jeune polisson du faubourg qui l'exploite et la maltraite de mille façons et l'abandonne enfin.

«Petit coquin, petit polisson... vous serez fouetté jusqu'au sang...

et cela, lorsque Richmond n'Ă©tait encore qu'un polisson.

Il polissonne avec ses domestiques, son singe & ses chiens;

ils accusaient leurs caractères jusqu'à la minute où une réflexion polissonne du soldat leur donnait la joie réconciliatrice.

C'était là qu'en juillet, j'avais, vieux polisson, couché avec la peste.

» Vieux polisson!

Savez-vous bien que j'ai été sur le point de lui taper sur le ventre et de l'appeler gros polisson?

Voyez comme ce polisson traite une princesse, au moment même où son époux négocie de la paix avec moi.

celui de leurs femmes, de leurs enfants et de tous leurs sujets, sans que le plus petit polisson y fût oublié.

Polisson! LOUISE, ramassant la lettre.

Les romans à l'heure présente sont remplis des faits et gestes de la prostitution clandestine, graciés et pardonnés dans une prose galante et parfois polissonne.

méchant polisson!

il a une polissonne de faux contre laquelle ta badine ne brillerait pas.

» Et déjà le polisson, S'armant d'une casserole, Joint le geste à la parole.

[Illustration] LX Justement la femme quitte Le polisson, qui, bien vite, Grimpe d'un air triomphant Sur une borne.

Sous votre danse polissonne La coulpe vous creuse un caveau.

Fata, dit mon oncle, vous ĂŞtes un polisson, je m'en doutais;

Et pourquoi la veux de suite, polisson?

c'était, dans toute l'acception du mot, un franc polisson qui possédait à un degré éminent tous les agréments de son âge, bruyant, mutin, tapageur, indisciplinable, s'attaquant à tous les drôles du village, tour à tour battant et battu, ne rentrant jamais au logis qu'avec une veste en lambeaux ou quelque meurtrissure au visage.

Montchenu, qui avait l'imagination polissonne, se fait l'écho de cette fable et prétend que l'Empereur lui fit une déclaration, qu'il parlait beaucoup de sa beauté et qu'il excita ainsi la jalousie de miss Balcombe.

Et puis, son père a mis auprès d'elle ce polisson de Neipperg.

Le moindre polisson de Canton ou de Nankin pourra vous le dire.

Les romans, à l'heure présente, sont remplis des faits et gestes de la prostitution clandestine, graciés et pardonnés dans une prose galante et parfois polissonne.

Les larmes versées pour Béatrice n'étaient pas encore séchées que déjà sur ses lèvres se jouait un sourire polisson.

Cependant leurs bijoux s'égosillaient à force de chanter, celui-ci un pont-neuf, celui-là un vaudeville polisson, un autre une parodie fort indécente, et tous des extravagances relatives à leurs caractères.

J'ai renvoyé mon équipage, et Laverdure doit me ramener un carrosse de louage... en polisson.

»Polisson, voulez-vous finir avec vos mains? »Donnez-lui un soufflet.

le voilà qui va monter dedans! et il ne m'entend pas... je le tire par son habit: Monsieur!... de grâce, écoutez-moi... Comment, polisson, tu oses prendre mon habit!

Elle se contente de s'écrier: «Le polisson!...»

Rue Saint-Georges, cour remarquable par une grande facilité de langage,on a une manière bizarre de répondre aux objections:tout le monde est un polisson.

Combien alors je ressemblais Ă  cette mauvaise herbe,Ă  ce polisson, Ă  ce monsieur!...

Mais voir un homme qui tâche d'être élégant en restant sale, qui veut peindre en langage d'homme du monde des sentiments de crocheteur, qui s'applique à trouver pour chaque ordure une métaphore convenable, qui polissonne avec étude et de parti pris, qui, n'ayant pour excuse ni le naturel, ni l'élan, ni la science, ni le génie, dégrade le bon style jusqu'à cet office, c'est voir un goujat qui s'occupe à tremper une parure dans un ruisseau.

Il polissonne maladroitement et dogmatiquement;

un polisson à Juilly, une minette au Sacré-Coeur: cela ne compte pas, puisqu'on ne les voit jamais.

Aurélie avait deux enfants: un rhétoricien à Juilly, une grande demoiselle au Sacré-Coeur, juste le polisson et la minette.

elle n'en revient pas, la polissonne!

Avance donc, polisson, puisque monsieur le curé a peur que je ne salisse le bon Dieu!

A ces mots, Mme Carola, avec cette subite familiarité italienne qui ne laissait pas d'interloquer encore Fleurissoire, lui pinçant le menton: Polisson!

Tout en me promenant, j'ai donné vingt sous à un petit polisson qui m'a tout dit.

Vous ne comprenez pas ma position, disait l'ancien maire de Verrières, je suis maintenant libéral de la défection, comme ils disent, nul doute que ce polisson de Valenod et M. de Frilair n'obtiennent facilement du procureur général et des juges tout ce qui pourra m'être désagréable.