Inspirassion

Trouver le mot juste
233 phrases avec le mot  prostration

233 phrases avec le mot prostration

Une pensée presque lucide restait en lui, néanmoins, au milieu de cette prostration: elle!

Pendant les premières semaines de l'investissement, il s'était montré inquiet, agité, nerveux, il errait dans la maison comme une âme en peine, il avait des accès d'inconcevable prostration pendant lesquels on voyait des larmes rouler dans ses yeux, puis des crises de colère sans motif.

Votre Majesté ne restera pas en cette prostration.

Elles passèrent de la surexcitation la plus violente à la prostration la plus inerte.

Le 20 janvier, la température fut si rude, que le moindre effort amenait immédiatement une prostration complète.

Après quelques minutes de prostration, il recommença sa lecture, lentement cette fois, mot à mot:

accablement, m. prostration, dejection;

Une lettre qu'on me remit ne me tira point de cette prostration.

... Quant à Damville, lorsqu'il sut que son frère et Jeanne de Piennes avaient pu gagner Montmorency, il tomba dans un état de prostration qui faillit lui coûter la vie...

A cet état de surexcitation, qu'il ne fallait pas pour le moment songer à calmer, succéda un abattement, une prostration dont profita Louise Tabary.

Épuisé par cet effort, il retomba haletant sur son lit. Louise épongea soigneusement le visage de François humide de sueur et de sang, humecta et rafraîchit les plaies à l'aide de compresses imbibées d'aromates et le dompteur tomba dans une prostration qui subsista jusqu'au matin.

De temps en temps elle s'arrêtait devant ce visage pâle et morne, qui semblait, dans sa prostration effrayante, un cadavre sortant des mains du bourreau, et attendant celles qui devaient l'ensevelir.

Je fus très-effrayé de cette prostration.

Les premières fois, au retour, ma prostration béate étonna ma mère, qui me coucha vite, en reprochant à mon père ma fatigue.

Mais Glenarvan la refusa et demeura étendu sur son poncho dans une profonde prostration.

Oui, nous sortons de l'amour avec un abattement de l'âme, un affadissement de tout l'être, une prostration du désir, une tristesse vague, informulée, sans bornes.

À son exaltation première avait succédé une si grande prostration qu'il semblait insensible à tout ce qui se passait autour de son lit.

cette terreur, cet engourdissement, ce froid de glace, cette prostration qui me couchait sur mon lit, ce bruit de pas que je croyais entendre, cette porte que je croyais voir s'ouvrir, enfin cette douleur aiguë suivie d'une pâleur et d'une faiblesse sans cesse croissantes.

Il est monté, a assisté aux convulsions qui ont saisi l'enfant et l'a examinée avec soin dès que la prostration a succédé à la crise.

On ne parvenait à me faire sortir de ma prostration qu'en m'affirmant que je ne la verrais plus si je tombais malade.

Au bout de plusieurs minutes pourtant, le Normand se permit de faire sortir son colonel de cet état de prostration et l'entraîna hors des souterrains.

l'abattement, la prostration que produit en nous le triste sentiment de cette impuissance: il n'y a pas de pareilles tortures! Et quelles réflexions ou quels efforts peuvent les alléger dans ces moments de fièvre et de désespoir?

Si l'on doit donner le nom de sommeil à cette pesanteur accablante, à cette prostration des forces, à cette incapacité où nous sommes de commander à nos pensées ou à nos mouvements, c'est bien un sommeil aussi, sans doute;

Toujours en prostration;

Mon oncle était retombé dans sa prostration.

Elle était bien profonde, cette prostration, car sur la fin du jour, elle ne put être secouée par le vacarme qui se faisait sous les fenêtres de la maison.

Cet homme exerçait sur elle un tel empire, il lui inspirait une si grande épouvante qu'elle n'avait opposé aucune résistance, et n'était sortie de son évanouissement que pour s'abandonner à une prostration sans limites.

Puis, il y eut une minute de tragique silence, une longue minute de prostration;

ce silence de mort, cette prostration des êtres et des choses qui succèdent aux fracas des grands écroulements, au tonnerre des grands cataclysmes...

Il devait encore être dans un état de prostration qui lui interdisait toute résistance, toute conscience de l'acte attentatoire dont il était l'objet.

Mes paupières s'alourdissent, se ferment, et je tombe dans une prostration, qui va me plonger en un lourd et irrésistible sommeil... Combien de temps ai-je dormi?...

* * * * * A Sandkerque, j'ai d'abord passé quelques jours dans un état de prostration complète, n'ayant même pas la force de suivre une idée.

Plusieurs fois, depuis l'invasion du mal, j'ai vu madame de Lansac passer d'une prostration effrayante à une surabondance d'énergie à laquelle j'eusse voulu donner un aliment.

Malgré les prévisions du docteur et ses potions calmantes, le malade eut fièvre et délire deux jours et deux nuits, tantôt les yeux grands ouverts et prononçant des mots incohérents d'une voix à peine perceptible, tantôt retombant dans une prostration profonde et dans une somnolence comateuse prolongée d'assez mauvais augure.

L'arrivée de Mmes Verdier et Desmarennes vint à propos faire diversion à la scène douloureuse, et bientôt la conversation habituelle à voix basse reprit son allure générale autour du malade qui, dans sa prostration, semblait sommeiller, étranger désormais à tous les bruits du monde.

Elle ne connaissait plus ses anciennes faiblesse, l'accablement, la prostration, l'assoupissement, les molles paresses.

où suis-je? Puis à ces crises successives qui, depuis plusieurs heures, brisaient l'organisation délicate de la pauvre enfant, succéda une prostration complète.

Il était allongé sur son divan, dans un état de prostration crispée, qui suit la journée d'un ouvrier de la pensée: Je voudrais écrire un dernier livre, soupira-t-il tout-à-coup, oh un dernier livre! Oui,et il continuait avec le triste haussement d'épaules d'un homme qui se sent au bout de la traîne de sa vie,oui je voudrais écrire un livre, qui montrerait comment se fait la production dans un cerveau.

...» Il feignait d'être au comble de la terreur et de la prostration, par l'effet de la dignité de ma démarche et de toute ma personne.

Je quittai la bibliothèque, avec un fléchissement de ma colère que je prenais pour un apaisement, pour un retour à la sérénité, et qui n'était que la prostration plus profonde de mon amour blessé par la plus incompréhensible des jalousies. XII Il y avait toujours, pendant ce dernier séjour au château de Chavanges, quelques heures vides dans l'après-midi.

Le jour montait cependant, et, après une heure de cette prostration, un rayon de soleil vif qui se posa sur les hautes branches, laissa tomber au milieu de l'eau une goutte d'or, une étoile tremblante.

Mais la jeune fille n'avait pas été sans observer qu'après les visites du capitaine de la Karysta, son père était toujours, et pendant quelque temps, en proie à une sorte de prostration, mêlée d'effroi.

» Le contraste qu'il y avait entre la prostration complète et la faiblesse d'esprit de cet enfant à tête grise, et les regards astucieux et pervers des hommes aux mains desquels il était tombé, frappa le coeur de la jeune créature qui était là aux écoutes.

Malgré l'état de prostration dans lequel se trouvait Pierre Davenne, aux accents bizarres de la jeune fille, il leva la tête et resta comme ébloui de sa singulière beauté.

Il eut comme un éclair de remords, comme une lueur de sensibilité, en voyant la prostration de cette belle et chaste créature, sa fille, enfin! Mais l'orgueil reprit vite le dessus.

Atterré, frappé d'une prostration inexplicable, il courbait la tête, livide, désespéré!

puis, après une prostration, se dégageait brusquement, galvanisée, se tortillant comme une pouliche en folie.

Certes, connaissant tout l'amour qu'il portait à sa femme, j'avais prévu une prostration complète, un désespoir comportant une crise violente suivie d'affaissement.

Une prostration générale me brisa, je perdis le sens de ma propre existence.

«Troisième mouvement: La prostration.

La prostration durait peu toutefois, surtout si des circonstances nouvelles, pressantes, changeaient le cours de sa vie.

Face décolorée, état de prostration complète;

le plus grand nombre paraissaient plongés dans une prostration complète.

Madame DeBoismorel souffrait de prostration et gardait constamment sa cabine, où elle prenait ses repas.

Le côté théâtral de l'appareil judiciaire agit sur elles et les plongea dans une prostration invincible.

jetée, le corps meurtri au dehors, mutilé au dedans, sur ce matelas funèbre, dans cette antichambre de l'échafaud qui avait vu passer tant de martyrs, elle resta dans l'atonie terrible de la prostration morale et physique;

ne sortant de cette prostration que pour compter les heures, dont chaque vibration,

Elle était revenue à la connaissance, lentement, comme un corps inerte monte à la surface de l'eau, elle était revenue de cette prostration dans l'oubli, quand elle perçut le bruit d'une voiture qui s'arrêtait;

Elle aima Picounoc de toute son âme, et l'idée de renoncer à son amour la jetait dans une véritable prostration.

ils conservaient la sainte indépendance de leur rigorisme au milieu de la prostration de l'Église et du siècle.

Il était à ce stade de prostration, d'abandon et d'indifférence de soi-même, où une secousse est nécessaire. Il devait partir en compagnie d'un de ses amis de l'hiver précédent, William Nicol, maître de latin à la High School d'Édimbourg, l'école où presque tous les garçons de la ville commençaient leur éducation avant d'entrer à l'Université.

Mais maintenant, en voyant la prostration et l'abattement de ce jeune homme, son péché secret me dégoûtait.

Parfois, il semblait vouloir en profiter quand, après le déversement de mon âme, une prostration, un abandon complet me gagnait.

Pour établir la balance du bonheur que peut nous apporter la rêverie, il faudrait montrer, chez J.-J. Rousseau même, la prostration qui suit ces élans de l'imagination.

le lendemain quelle prostration, quel ennui reprendraient la pauvre femme

Mme de Mercy, au bout d'une heure, sortit de sa prostration;

L'état de prostration de la moribonde la tenait blême, rigide et cadavérique;

La rencontre qu'il avait faite l'avait plongé dans une prostration profonde... Voyons, lui dis-je, il faudrait prendre une décision.

] Lorsque le Portugal perdit avec le Brésil la seule partie de son empire colonial qui lui donnât une importance réelle dans l'assemblée des nations, le petit peuple européen se trouvait dans un état de prostration vraiment lamentable.

Les Enfants de la France, à peu près de la même date, sont un cri consolateur de patriotisme qui relève par la main de la poésie la patrie de sa prostration d'un jour. Reine du monde, ô France! ô ma patrie!

La soumission de notre rivale retiendrait et paralyserait les auxiliaires en train de lui revenir, immobiliserait l'Europe sous la main de fer qui l'étreignait, assurerait le triomphe définitif de l'Empereur au milieu de l'universelle prostration.

» Elle se perdait ainsi durant des jours dans ses rêves, qui se terminaient d'ordinaire par des accès de complète prostration.

Après un violent accès de fièvre, elle était tombée dans une prostration qui facilita la tâche de Cébronne.

Pourquoi donc cette prostration, ce découragement sans cause, ce frisson de doute, venu il ne savait d'où, pendant son sommeil, et qui abattait son jeune enthousiasme du matin?

Depuis que le médecin avait déclaré le cas sans gravité aucune, en expliquant que la faiblesse et l'évanouissement ne venaient que de la violente secousse nerveuse, elle était tombée sur une chaise, dans un état de prostration absolue.

D'abord, l'état de prostration dont sa sœur n'était sortie que pour vaquer à ses devoirs religieux, causait à notre ami de sérieuses inquiétudes.

Il avait échappé à un péril immense, dans une maison où il était question de tuer deux hommes... C'était du moins ce qu'en le soignant et en s'ingéniant à le calmer, l'ecclésiastique avait cru comprendre dans ses divagations confuses... Puis, le malheureux garçonnet s'était endormi du sommeil de la prostration.

Une invincible prostration l'envahissait qui paralysait toute son énergie morale et engourdissait sa pensée.

Comme je crois qu'il y a beaucoup de mauvaise volonté dans ce mutisme et d'entêtement dans cette prostration, ayant entendu du bruit dans la chambre de votre fille avant-hier, après que Jeanne l'eût mise au lit, hier soir, je me ménageai, à l'aide d'un trou pratiqué dans la boiserie, la facilité de voir ce qu'elle faisait lorsque Jeanne fut sortie de sa chambre.

Elle était accablée de cette prostration qui suit les grandes crises, lorsque les nerfs, bandés à se briser, tout à coup se détendent et deviennent lâches.

Ce ne pouvait être sa griserie du matin, qui le réduisait à cet excès de prostration.

Extrême prostration morale.

M. de Talleyrand, pilote plus exercé aussi aux pronostics de l'opinion publique en France, croyait plus que Bonaparte lui-même à la prostration facile des hommes et des choses;

Il est mort après quelques jours de maladie, tout comme le plus modeste des rentiers... «Gastrite aiguë, compliquée de prostration nerveuse», disent les dépêches.

Un soir, auprès de quelques maigres tisons qui faisaient cuire son souper, il était assis dans un état de prostration et d'accablement complet.

Battu, il s'abandonnait sans vergogne à la plus incroyable prostration.

De là cette prostration, ce marasme qu'il subissait, au moment où nous nous voyons les affaires livrées à l'ambition avaricieuse de la duchesse d'Angoulême et à son complice Antoine Duprat.

Marguerite le trouva au lit, sérieusement malade, dans un état de marasme, de prostration effrayants chez un homme aussi vigoureusement constitué.

Elle avait été pendant près de trois mois entre la vie et la mort, dans un état complet de prostration, en un mot tout à fait hors d'état de répondre aux nombreuses questions qu'on lui avait adressées.

durant plusieurs jours, je demeurai dans un état complet de prostration, état dont je ne sortis que pour envisager avec horreur la triste position dans laquelle je m'étais mis par ma faute.

, dans un état de prostration impossible à décrire.

L'histoire est pleine d'exemples de ce fait, et ce sera pour moi une triste tâche de décrire, sous l'influence désolante du despotisme autrichien et romain, la prostration de cet esprit national que la guerre des Hussites avait développé en Bohême avec une énergie aussi remarquable.

after never so much science, is awe, devout prostration and humility of soul, worship

Après quoi il se mit à examiner l'homme, l'époux de Ririsse, qui, maintenant, la tête renversée sur le dossier du fauteuil et le nez en l'air, était dans un tel état de prostration qu'il ne pouvait avoir rien vu ni entendu de ce qui venait de se passer à un mètre de lui.

Une prostration de quelques heures le tint comme mort entre les mains de Fergusson.

Le prêtre s'endormit dans une prostration paisible.

» Puis il tomba dans une prostration profonde;

À l'éréthisme immodéré de toutes les facultés de son esprit et de son âme, une invincible prostration succédait.

ces messieurs vont se retirer... M. Segmuller se retournait déjà vers Lecoq et le directeur, pour les prier de le laisser à ses fonctions, mais le prévenu, d'un mouvement de prostration, l'arrêta.

il lui semblait sentir son haleine brûlante comme la flamme... À la crise qui avait brisé Marie-Anne, une invincible prostration succédait.