Inspirassion

Trouver le mot juste
267 phrases avec le mot  si je vous disais

267 phrases avec le mot si je vous disais

Si je vous disais, moi, que je vous aime, que feriez-vous?

Si je vous disais que tout est vrai dans votre fin de lettre et que je vous crois tel que vous vous y dépeignez, vous m'écririez aussitôt pour protester, pour me dire que vous ne pensez pas un mot de toute cette atroce profession de foi;

c'est moi qu'on a désigné, et vous frémiriez si je vous disais en quel lieu.

Si je vous disais qu'en regardant de loin, avec ma jumelle, le campement voisin, je devine qu'ils ont des superstitions, des cérémonies, mille usages encore ignorés de nous, pas même soupçonnés!

Le jeune homme, Marius de Trégars, poursuivait: Je mentirais, mon vieil ami, si je vous disais que je fus insensible à notre ruine.

Si je vous disais qu'on lui a pris toute sa fortune, plus de deux millions, aussi audacieusement qu'un filou vole un mouchoir dans la poche d'un passant?

Si je vous disais, moi, que je vous aime, que feriez-vous?

Je vous tromperais si je vous disais qu'un homme, fût-il philosophe et mage, peut entrer avec eux en commerce familier.

Si je vous disais que ce convoi-là va coûter plus de 25 louis à la famille de la défunte! MARGUERITE.

Et si je vous disais, pourtant, quelle vie atroce j'ai menée à côté d'elle!

parions cependant que si je vous disais: Vous ne mangerez cette année ni cerises, ni pommes, ni pêches même, mais les arbres qui les devaient porter demeureront comme ils sont aujourd'hui, tout en fête sous la blancheur de leur floraison printanière;

Oui, si je vous disais: le temps respectera cette parure divine de l'Espérance, et ces rameaux ne se dépouilleront pas de ce frileux et délicat ornement....

Que diriez-vous, si je vous disais, moi, que cela prouve le contraire?

Et si je vous disais quel miracle l'a préservé, quel talisman...» Il lui mit sous les yeux un petit cadre ovale entourant un profil sans ombres, un simple contour au crayon où elle se reconnut, surprise d'être si jolie, comme reflétée dans le miroir magique de l'Amour.

Et si je vous disais que ce livre n'a été qu'une fantaisie de diplomate; qu'il n'était point destiné à l'impression;

Si je vous disais que la vieille Florentine, pétrie d'astuce, a joué votre frère!...

Si je vous disais que les premiers moments n'ont pas été cruels, désespérés, vous ne me croiriez pas, vous qui êtes un homme de coeur.

Mais si je vous disais que le bonheur est encore possible pour vous!

et si je vous disais que le bon temps, c'est peut-être celui où on est chauve, désolé et pleurant!...

J'ai des défauts, mon mari en a aussi, et, si je vous disais que notre ménage est le modèle des ménages, qu'il n'y a jamais eu un nuage entre nous, vous ne le croiriez pas.

Si je vous disais que je ne trouve déjà plus d'idées riantes dans le vin!

Je ne serais pas sincère si je vous disais qu'en apprenant cette nouvelle de la bouche de gens qui me la jetaient pour m'en accabler, je n'ai pas souffert: ma surprise a été profonde, mon saisissement a été terrible.

Que penseriez-vous de ma logique, si je vous disais (l'idée n'est pas de moi, je l'ai trouvée dans un livre), si je vous disais: «J'estime l'infanterie, mais le fantassin est un soldat incomplet, un déshérité, un infirme privé de ce complément naturel de l'homme de guerre qu'on appelle cheval!»

reprit M. Peter Magnus avec un ricanement timide: que penseriez-vous, monsieur Pickwick, si je vous disais que je suis venu ici pour faire une déclaration et une demande de mariage?

Si je vous disais que j'aime autant ça!

Si je vous disais: À mon retour à Paris, je demanderai la mise en accusation et le jugement de cet homme, n'auriez-vous pas foi en ma parole?

Maintenant, vous n'estimeriez pas ces deux hommes si je vous disais qu'ils rétracteront leurs principes, qu'ils abandonneront leurs sentiments.

fit le lieutenant, arrêter quelqu'un à cette heure, au Louvre, et dans l'appartement du roi de Navarre? Que répondriez-vous donc, dit Maurevel, si je vous disais que celui que vous allez arrêter est le roi de Navarre lui-même? Je vous dirais, capitaine, que la chose est grave, et que, sans un ordre signé de la main de Charles IX... Lisez, dit Maurevel.

Et si je vous disais que je vous interroge, que répondriez- vous?

Et si je vous disais, à mon tour, que je m'en doute?

Que diriez-vous, Harry, si je vous disais que j'ai assassiné Basil?

Et si je vous disais qui elle est... A ces mots, Pierre pâlit, ses yeux s'agrandirent, il ouvrit la bouche pour questionner, pour prononcer un nom, qu'il devinait sur les lèvres du docteur.

Si je vous disais, avec d'autres philosophes, que le monde des essences a précédé celui des substances, me comprendriez-vous mieux? JULIE.Oui, mais je vous dirais que je n'en sais rien du tout.

vous croyez donc que quelqu'un a eu la bonté de m'aider, que ce quelqu'un serait fâché si je vous disais son nom, et tu veux, toi Jean, que je sois lâche et ingrat, en faisant de la peine à celui qui a bien voulu se fatiguer à m'aider?

Je souffre moins de son départ, car je mentirais si je vous disais que son amour me fâche;

Si je vous disais qu'il n'y a rien à deviner là où il n'y a rien?

mais permettez-moi de descendre. Monsieur... écoutez-moi, je vous en prie, dit Rose-Pompon: si je vous disais le nom de la personne qui m'a engagée à vous appeler M. Rodin, vous intéresseriez-vous toujours à Jacques? Je ne cherche pas à surprendre les secrets de personne... ma chère fille...

Vous seriez bien plus étonné, continua l'alchimiste, si je vous disais que s'il ne me manquait pas un livre, qu'un Français m'a promis, j'en ferais de l'or piment;

Et si je vous disais, moi, que depuis un mois, il parcourt les campagnes pour assermenté les rebelles et lever des fonds pour acheter des armes aux États-Unis;

monsieur Tony, vous ne me croiriez pas si je vous disais que je n'ai rien entendu tant j'ai dormi!... Dormi!... est-ce possible? Oui, et j'ai fait un bien beau rêve.

Ce serait fièrement mentir, si je vous disais qu'après tous ces tragiques événements, le sommeil, quand je fus étendu dans mon lit, vint aussitôt me trouver.

Si je vous disais que je viens de la forêt de Raillon, à plus de trois lieues d'ici?...

Elle se rapprocha de moi, baissant la voix... Et si je vous disais que le Président de la République lui-même... Mais oui, ma petite!...

Si je vous disais, belle Amélie, toutes les suppositions auxquelles mon pauvre esprit se livrait, vous verriez que, malgré leur invraisemblance, elles n'étaient pas toutes impossibles.

si je vous disais que je veux qu'il y en ait cinq dans quatre, que diriez-vous?

Si je vous disais, par exemple, que je n'ai pas eu de peine à m'éveiller, parce que je n'ai pas dormi, et que, sans espérer vous rencontrer, j'avais hâte de venir dans cette partie du jardin où vous venez si souvent! Je suffoquais;

si je vous disais que j'ai cru entendre aussi qu'il parlait de la marquise de Ganges.

Qu'auriez-vous cependant à m'objecter si je vous disais: «Pour recevoir l'absolution, vous confesserez à la justice toute l'étendue de votre crime, vous consentirez à être avilie à tous les yeux, vous subirez dans quelque prison obscure, côte à côte avec la lie des misérables, la peine édictée dans les codes humains contre la calomnie et le faux témoignage;

ces folles idées, Agnès? Non! Et si je vous disais que, même alors, je comprenais que vous pourriez aimer fidèlement, en dépit de tout découragement, aimer jusqu'à votre dernière heure, ne ririez-vous pas au moins de ce rêve?

Que me répondriez-vous si je vous disais:

Je répondrais: Je vais venger mon frère! Et si je vous disais: On a tué ta soeur! Je répondrais: Je vais venger ma soeur!

Si je vous disais ce que j'ai souffert!

je vous distinguais.... Je répète à Votre Majesté que rien ne me plaît à la cour. Et si je vous disais de rester...

Si je vous disais, moi, que ma pauvre Césarine, hélas!

Si je vous disais qu'en prêtant l'oreille j'entends déjà sourdre, dans les profondeurs de votre avenir, le piétinement et les hennissements des chevaux attelés à un coupé bleu, conduit par un cocher poudré qui abaisse le marchepied devant vous en disant:

» me croiriez-vous encore si je vous disais aussi que plus tard... ah!

Et si je vous disais, moi qui, depuis vingt ans, traîne mon cuir sur les mers, si je vous disais que je ne crois pas que le Castor puisse être ici avant demain!

Si je vous disais la vérité, vous croiriez que je veux me venger.

Et si je vous disais, moi, qu'il y a quatre sortes de greffes: la greffe par approches, la greffe par scions, la greffe par gemmes, et la greffe herbacée; que la première est celle qui..., la seconde, celle que..., la troisième, celle dont..., et la quatrième, celle à laquelle..., que répondriez-vous major?

Gilberte, si je vous disais, moi, que je vous aime, que je vous ai aimée bien avant même que vous n’ayez fait attention à moi?

Voyons! Après la tentative qu'ils viennent de faire, vous me traiteriez de menteur si je vous disais que sa possession leur est tout à fait indifférente. Et, en supposant que messire Roberto Brandi, gouverneur de ce château, substituât en son lieu et place le très-haut et très-puissant seigneur Nicolino, des ducs de Rocca-Romana et des princes Caraccioli, que gagnerait à cette substitution ce pauvre

Si je vous disais que ce n'est qu'après mille difficultés que j'ai pu quitter ma planète natale et m'élancer dans l'espace..... Mais, interrompit encore Telingâ, et ces deux Terriens que vous avez rencontrés dans les montagnes de l'Éternelle Lumière? Ossipoff devint rouge de colère.

Si je vous disais que leur terreur de la concurrence les a poussés jusqu'à écarter de Lourdes les ordres religieux qui ont tenté d'y venir.

Si je vous disais, par exemple, que des peuples de deux contrées de l'Allemagne sont sortis du fond de leurs habitations pour se couper la gorge avec d'autres peuples dont ils ignoraient jusqu'au nom même, et qu'ils ont été chercher dans un pays fort éloigné: pourquoi?

Si je vous disais que nous nous préparons avec grand soin à détruire quelques murailles élevées à grands frais;

Et si je vous disais que ces affreux désordres sont le résultat d'une parole de l'Empereur... Jamais vous ne me ferez croire qu'il ait approuvé de telles horreurs.

je vous paraîtrais un barbare, si je vous disais combien il y a d'années que je n'ai mis le pied ni à l'Opéra, ni à Feydeau.

Si je vous disais que je les aime, même ainsi.

Je vous étonnerais beaucoup, n'est-ce pas, si je vous disais que, suivant ma manière de voir, il n'y a pas de France possible sans noblesse?

Je ne finirais pas si je vous disais tout ce que j'aurais à vous dire de votre gendre, toutes les marques d'amitié que j'ai reçues de lui, toutes les visites qu'il m'a faites quand il a vu que je refusais constamment d'aller loger chez lui, tous les repas qu'il m'a donnés, et de quelle façon.

et si je vous disais que le bon temps, c'est peut-être celui où on est chauve, désolé et pleurant!...

Si je vous disais le nom de ce beau prétendant...

Si je vous disais que c'est vous que j'aime, un tel aveu dans ma bouche ne vous offenserait donc pas? HÉLÈNE.

Et si je vous disais que je vous aime, vous ne me croiriez pas?

Et si je vous disais que j'aime mieux souffrir avec elle que d'être heureux avec une autre!

les mêmes calomnies ont été répétées à Paris: vous frémiriez si je vous disais dans quel lieu.

... Et cependant, si je vous disais que, depuis le jour où je vous ai parlé chez madame Komof, ma vie a changé, et pour toujours.

Quant à moi, je vous mentirais si je vous disais que je suis amoureux!...C'est très-galant!...

Si je vous disais que le pressentiment de quelque célébrité ne saurait me flatter un peu;

Jeanne, qui six jours auparavant avait reçu de ses Voix grand réconfort, répondit avec fermeté: Vraiment, si vous me deviez faire arracher les membres et faire partir l'âme hors du corps, je ne vous dirais autre chose et, si je vous disais quelque chose, après dirais-je toujours que vous me l'avez fait dire par force.

et si je vous disais que le bon temps, c'est peut-être celui où l'on est chauve, désolé et pleurant!

La manière dont se passent nos premières années, me dit-il, influe sur toute la vie, et, si je vous disais de quelle façon j'ai passé ma jeunesse, vous arriveriez à vous moins étonner de beaucoup de choses.

À mon tour si je vous disais: Confondons nos droits et ne formons qu'une même famille!

Je vous épouvanterais, monsieur, si je vous disais quels raffinements de cruauté inventèrent ces filles de hobereaux pour satisfaire la haine que leur inspirait l'intruse... Je pouvais me plaindre...

Mais le double, le triple... diable!... cela demande réflexion, et j'aurais besoin de connaître la situation... Et si je vous disais que je suis... presque ruiné, que répondriez-vous?... Je ne serais pas surpris outre mesure... Désormais

Si je vous disais qu'Hélène avec ses tendresses silencieuses, comme de me rejoindre en courant, de me regarder avec ses beaux yeux, de sourire avec ses lèvres de fleur, rose humide, et, sans dire un mot, de glisser doucement sa main dans la mienne, me mettait dans un état de béatitude pour le reste de notre promenade, vous diriez: il est fou.

... C'est comme si je vous disais, mademoiselle...

si je vous disais de fumer, vous fumeriez, parbleu!

Vous seriez surprise si je vous disais tous les moyens que j'employais pour cela, et combien de fois j'ai failli être découvert par les beaux yeux de Maria, qui me cherchaient sans cesse: mon refuge était une boutique, une allée;

Vous me trouveriez absurde, si je vous disais à quoi je pensais!

... Mais qu'importe cet homme! Comment! qu'importe!... s'écria Mme Delorge. Et se soulevant sur son fauteuil: Et si je vous disais, moi! poursuivit-elle, qu'il faut absolument que cet homme soit retrouvé pour que justice soit faite!...

Si je vous disais que seul il connaît la vérité que vous croyez savoir...

Et si je vous disais, colonel, que je l'ai vu?

Votre âge est celui de l'intolérance, et vous seriez trop violemment étourdi si je vous disais en un seul jour tout le secret de Trenmor.

Si je vous disais que tel que le voilà, brisé, flétri, perdu, je le trouve plus haut placé dans la vie morale qu'aucun de nous! Savez-vous comment il a supporté son malheur?

, c'est d'avoir beaucoup d'or, beaucoup plus que vous ne pourriez le croire, si je vous disais la somme à laquelle s'élèvent mes richesses, beaucoup plus que n'en possèdent des gens qui se croient infiniment plus riches que moi, et cet or, il n'est pas dans les caisses de l'Etat, ni dans celle d'un banquier, il est ici.

Et si je vous disais qu'un limonadier, décédé il y a quelque temps dans mon voisinage, laissa deux pauvres orphelins en bas âge.

Pas trop, répondit Ned Land, et pas plus que si je vous disais qu'il existe des baleines longues de trois cents pieds et pesant cent mille livres.

Pas trop, répondit Ned Land, et pas plus que si je vous disais qu'il existe des baleines longues de trois cents pieds et pesant cent mille livres.

Mais si je vous disais que, ce matin, avant de vous avoir rencontré, j'ai pu douter de ma propre réalité, douter d'être moi-même ici, à Rome, ou si plutôt je rêvais simplement d'y être et n'allais pas bientôt me réveiller à Pau, doucement couché près d'Arnica, au milieu de mon ordinaire. Mon ami, vous aviez la fièvre.